Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Simpl'etsens.over-blog.com

la vie du jardin

Des nouvelles du jardin!

30 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

Calendula officinalis, le souci.

Calendula officinalis, le souci.

C'est le moment de récolter les semences de souci.

Même s'il persiste encore à se re semer et à fleurir, il est temps de récolter quelques graines.

Quand à moi, un morceau de la prairie voisine étant envahi par l'ambroisie, j'ai taillé celle-ci et semé à sa place bon nombre de graines de souci afin qu'il occupe le terrain. Ça devrait être pas trop mal l'an prochain avec cette grande plate-bande d'orange dans la plaine...

 

J'ai nettoyé une bonne partie de l'ambroisie, j'ai récolté de nombreuses graines de souci et je les ai semée afin qu'elles prennent place.
J'ai nettoyé une bonne partie de l'ambroisie, j'ai récolté de nombreuses graines de souci et je les ai semée afin qu'elles prennent place.
J'ai nettoyé une bonne partie de l'ambroisie, j'ai récolté de nombreuses graines de souci et je les ai semée afin qu'elles prennent place.

J'ai nettoyé une bonne partie de l'ambroisie, j'ai récolté de nombreuses graines de souci et je les ai semée afin qu'elles prennent place.

J'ai ouvert quatre de mes courges "spéciales graines"

Et je les ai mises à sécher, je verrais bien le résultat...

Des nouvelles du jardin!
Des nouvelles du jardin!

J'ai également fait 2 rencontres dont je vous parlerais un peu plus tard.

- Une jolie punaise à costume à pois.

- Et un habitant, inconnu pour l'instant...

Des nouvelles du jardin!
Des nouvelles du jardin!
Lire la suite

Des nouvelles du jardin!

29 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

Récolte du jour.
Récolte du jour.
Récolte du jour.

Récolte du jour.

Récolte du jour!

- Trois courges Lady Godiva (Cucurbita pepo), courges médicinales, améliorées par l'homme afin de produire uniquement des graines. Et des graines sans enveloppes, s'il vous plait! Je vous parlerais plus longuement de la propriété des graines de courge lorsque nous aborderons les plantes de la thyroïde.

J'en ai laissé une 4ème au jardin car j'ai une visite mardi. Je la récupèrerais ensuite. Ces courges sont très particulières car il n'y a vraiment rien à consommer à l'intérieur, juste des graines...

Je vais donc les faire sécher et je vous dirais. Si cela pouvais m'éviter d'en acheter, des graines, ce serait bien.

- Une courge muscade qui n'est pas médicinale mais que j'ai mise pour la comparaison avec les autres.

- Un petit potimarron.

- Encore une belle récolte de rhizomes de Chiendent (Elytrigia repens).

Rhizomes d'Elytrigia repens, le chiendent rampant.

Rhizomes d'Elytrigia repens, le chiendent rampant.

Lire la suite

Des nouvelles du jardin!

26 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

C'est fait! Fraxinus a eu droit à sa tuile comme tout le monde.

C'est fait! Fraxinus a eu droit à sa tuile comme tout le monde.

Ce jeudi a été riche en déplacements.

Lorsque j'ai dessiné le jardin, j'ai trouvé intéressant de mettre une belle et imposante plante au croisement des 2 allées. Pour me rendre compte par la suite, que lors des visites, c'était gênant.

Donc, aujourd'hui, j'ai déménagé ces belles.

 

Le thym et l'hysope ont été séparés (snif) et sont chacun dans un triangle. L'hysope va pouvoir s'étaler.
Le thym et l'hysope ont été séparés (snif) et sont chacun dans un triangle. L'hysope va pouvoir s'étaler.

Le thym et l'hysope ont été séparés (snif) et sont chacun dans un triangle. L'hysope va pouvoir s'étaler.

La Sauge officinale, la Menthe poivrée et la Menthe verte vont également être plus à l'aise.
La Sauge officinale, la Menthe poivrée et la Menthe verte vont également être plus à l'aise.
La Sauge officinale, la Menthe poivrée et la Menthe verte vont également être plus à l'aise.

La Sauge officinale, la Menthe poivrée et la Menthe verte vont également être plus à l'aise.

Ainsi que le Fenouil et l'Estragon.
Ainsi que le Fenouil et l'Estragon.

Ainsi que le Fenouil et l'Estragon.

Et en passant par là, je me suis aperçu que sieur Brocolis se portait mieux et faisait de nouveaux bouquets. Apparement, il n'aime pas la chaleur

Et en passant par là, je me suis aperçu que sieur Brocolis se portait mieux et faisait de nouveaux bouquets. Apparement, il n'aime pas la chaleur

Lire la suite

Des nouvelles du jardin!

25 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

Avant: Je n'ai pu me résoudre à mettre Corylus avellana, le noisetier en "cage" du coup, j'ai pas mal nettoyé le début de la haie qui était envahi de ronces pour lui faire une place. Et voilà le travail!

Avant: Je n'ai pu me résoudre à mettre Corylus avellana, le noisetier en "cage" du coup, j'ai pas mal nettoyé le début de la haie qui était envahi de ronces pour lui faire une place. Et voilà le travail!

J'ai encore bien travaillé aujourd'hui, 

Je n'ai pas vu passer le temps...

J'ai installé mes nouveaux locataires.

Visite en photos.

Bien placé entre le Noyer et le chêne. Je lui ai même trouvé une copine que je suis allée chercher pas trop loin dans la nature. Il s'agit de Crataegus monogyna, l'aubépine. Elle aussi, j'en avais très envie mais il fallait attendre l'automne et la lune descendante. Conditions réunies.

Bien placé entre le Noyer et le chêne. Je lui ai même trouvé une copine que je suis allée chercher pas trop loin dans la nature. Il s'agit de Crataegus monogyna, l'aubépine. Elle aussi, j'en avais très envie mais il fallait attendre l'automne et la lune descendante. Conditions réunies.

Avant: Puis, comme j'étais en forme, j'ai rendu son statut d'arbre au Noyer. Il avait opté pour celui d'arbuste en réaction à une taille sévère. Je me suis aperçu qu'ils étaient deux. Je n'ai laissé qu'une branche à chacun que je mènerais comme principale pour qu'il retrouve leur fût.

Avant: Puis, comme j'étais en forme, j'ai rendu son statut d'arbre au Noyer. Il avait opté pour celui d'arbuste en réaction à une taille sévère. Je me suis aperçu qu'ils étaient deux. Je n'ai laissé qu'une branche à chacun que je mènerais comme principale pour qu'il retrouve leur fût.

Un arbre, un vrai, avec une seule tige. Son copain le frêne (Fraxinus excelsior) est enfin à découvert...

Un arbre, un vrai, avec une seule tige. Son copain le frêne (Fraxinus excelsior) est enfin à découvert...

Les voilà répertoriés. Reste plus qu'à faire une tuile pour Fraxinus.
Les voilà répertoriés. Reste plus qu'à faire une tuile pour Fraxinus.
Les voilà répertoriés. Reste plus qu'à faire une tuile pour Fraxinus.

Les voilà répertoriés. Reste plus qu'à faire une tuile pour Fraxinus.

J'ai donné un peu de place aux différentes espèces de lavandes. Lavandula stoechas ou lavande papillon a trouvé sa place parmi elles.
J'ai donné un peu de place aux différentes espèces de lavandes. Lavandula stoechas ou lavande papillon a trouvé sa place parmi elles.

J'ai donné un peu de place aux différentes espèces de lavandes. Lavandula stoechas ou lavande papillon a trouvé sa place parmi elles.

Quand au Gattilier (Vitex agnus-castus), il a trouvé sa place dans le système féminin.

Quand au Gattilier (Vitex agnus-castus), il a trouvé sa place dans le système féminin.

J'ai également "adopté" un Populus nigra (Peuplier noir) lui, a trouvé sa place en ostéo-articulaire. Je l'ai trouvé pas loin sur la route où il n'avait aucune chance de survivre. On verra bien ce que ça donne en bac...

J'ai également "adopté" un Populus nigra (Peuplier noir) lui, a trouvé sa place en ostéo-articulaire. Je l'ai trouvé pas loin sur la route où il n'avait aucune chance de survivre. On verra bien ce que ça donne en bac...

Et pour finir, ma récolte du jour: Une racine d'Onagre (Oenothera biennis) de la famille des onagraceae. Je l'ai récoltée afin de poursuivre ma découverte des sauvages comestibles. Je vous en parlerais plus longuement demain.
Et pour finir, ma récolte du jour: Une racine d'Onagre (Oenothera biennis) de la famille des onagraceae. Je l'ai récoltée afin de poursuivre ma découverte des sauvages comestibles. Je vous en parlerais plus longuement demain.
Et pour finir, ma récolte du jour: Une racine d'Onagre (Oenothera biennis) de la famille des onagraceae. Je l'ai récoltée afin de poursuivre ma découverte des sauvages comestibles. Je vous en parlerais plus longuement demain.

Et pour finir, ma récolte du jour: Une racine d'Onagre (Oenothera biennis) de la famille des onagraceae. Je l'ai récoltée afin de poursuivre ma découverte des sauvages comestibles. Je vous en parlerais plus longuement demain.

Lire la suite

Des nouvelles du jardin!

24 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

Nouveaux venus...

Nouveaux venus...

Aujourd'hui, 

J'accueille de nouveaux venus...

- Corylus avellana, le noisetier.

- Lavandula stoechas, la lavande stoechade ou lavande papillon,

- Vitex agnus-castus, le gattillier.

Corylus avellana,le noisetier de la famille des Betulaceae, la même famille que le bouleau, et oui...

Corylus avellana,le noisetier de la famille des Betulaceae, la même famille que le bouleau, et oui...

Il y a longtemps que je voulais en introduire un.

Le prélever dans la nature aurait été plus long. Celui-ci a été adopté en toute conscience, il est magnifique et fier de rejoindre les plantes du jardin. 

Je voulais le mettre en pot pour le "contrôler" un peu mais je ne peux m'y résoudre. La place des arbres c'est la pleine terre afin qu'ils s'expriment au mieux et donnent le meilleur d'eux-même.

Le noisetier est une plante du système cardio-vasculaire, ce sont les feuilles et l'écorce que l'on récolte. Bien-sûr, les graines sont délicieuses, riches en principes actifs et l'huile qu'elles nous donnent, également.

Mais en phytothérapie, on l'utilise pour traiter les insuffisances veineuses comme les varices, phlébites, ulcères variqueux, hémorroïdes, etc.

Et..., il ne faut pas oublier la baguette du coudrier (autre nom du noisetier) utilisée par le sourcier pour rechercher l'eau.

Lavande stoechade ou lavande papillon de la famille des Lamiaceae, la même famille que la menthe.

Lavande stoechade ou lavande papillon de la famille des Lamiaceae, la même famille que la menthe.

La lavande stoechade, viendra rejoindre mes autres lavandes (officinale, latifolia, aspic).

Vous la connaissez certainement, Son épi se termine par deux petites ailes d'où son nom. Elle aime les sols du maquis corse, du sud de la France et d'Afrique du Nord. Notre climat de plus en plus chaud lui conviendra certainement.

C'est un arbrisseau aromatique, très ramifié au feuillage blanc gris qui peut atteindre 1 mètre de hauteur. Ses fleurs se présentent en épis denses de coupe carrée. Sa fragrance est bien différente des autres lavandes comme vous pourrez le constater lors de la floraison, l'an prochain. Elle n'a pas les mêmes molécules et donc les mêmes propriétés que ses consoeurs. Elle est également plus difficile à "manier" au niveau thérapeutique.

La présence de cétones neuro-toxiques en concentration très élevée en interdit l'usage aux non initiés.

Ses propriétés sont:

Anti-catarrhale, anti-bactérienne, cicatrisante, lipolytique, kératolytique.

Vitex agnus-castus, le Gattilier de la famille des Lamiaceae, même famille que la mélisse.

Vitex agnus-castus, le Gattilier de la famille des Lamiaceae, même famille que la mélisse.

On le "range" habituellement dans système féminin, je vous en parlerais plus longuement lorsque nous atteindrons cette parcelle.

Il est intéressant car c'est un arbuste qui apprécie les climats méditerranéen, qui plaît beaucoup aux abeilles (celles d'Isabelle seront fort contentes), donc, avec nos périodes de sécheresse de plus en plus nombreuses, il se plaira bien à Côtes Rouges.

Il peut atteindre 6 mètres de haut et je me demande bien où je vais le "caser". Dans l'antiquité, on en couvrait le sol des lieux sacré pour les protéger du plaisir de la chair d'où ses noms vernaculaires agneau chaste, agneau du moine, etc.

On utilise les fruits et ça me plaît bien. On utilise trop souvent les racines chez les plantes et ça signifie, sacrifier la plante.

Ses indications principales sont:

- Soulagement du syndrome prémenstruel,

- Régulation des troubles du cycle,

- Régulation de la balance hormonale,

- Soulagement des troubles liés à la ménopause

- Etc.

Bienvenue à eux trois au jardin!

 

 

Lire la suite

Des nouvelles du jardin!

23 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

Parcelle du foie et de l'intestin

Parcelle du foie et de l'intestin

Ça y est!

J'ai fini de désherber les parcelles de droite, mais je ne m'y fie pas, les sauvageonnes repoussent à vitesse grand V dès que j'ai le dos tourné...

J'ai attaqué, cet après-midi les parcelles de gauche. 

Celle du haut: foie et intestin.

Comme j'ai eu pas mal de visites, ce qui m'a un peu ralentie mais cela fait partie du job d'accueillir les curieux ou celles et ceux qui viennent chercher un conseil, et il y en a..., je n'ai pu faire qu'un triangle.

J'ai eu le plaisir d'accueillir Camille et Christian ainsi que René Barral accompagné de ses voisins.

 

La Tanaisie

La Tanaisie

Je vous poste quelques photos de cette portion:

- La Tanaisie, ci-dessus, a apprécié la pluie et est repartie de plus belle. Une petite toilette lui a fait le plus grand bien. La voilà repartie comme en 14, elle se croit de nouveau au printemps.

L'Absinthe

L'Absinthe

L'Absinthe ne se tient plus, elle non plus. Pas de nouvelles fleurs mais son feuillage gris magnifique a doublé de volume et son parfum caractéristique embaume.

L'Angélique.

L'Angélique.

L'Angélique a fait son "nid".

Habituellement, elle aime plutôt les endroits humides mais il faut se rappeler que la rue devant le jardin s'appelait le chemin des grenouilles et que je suis juste en dessous du chemin de l'étang...

Donc... rien d'étrange à ce qu'elle s'adapte plutôt bien.

Elle a bien voulu que les Bourses à Pasteur l'entourent, plantes plutôt pour le système cardio-vasculaire. Quand je vous dit qu'elles n'en font qu'à leur tête!

Je vous emmène faire un petit tour ailleurs:

Pourpier

Pourpier

Je dois vous "saouler" avec le Pourpier dont je vous rebat les oreilles depuis une semaine...

Vous savez que j'expérimente la cuisine des plantes sauvages, et bien je n'arrive pas à passer à une autre tellement le pourpier est succulent: en salade, cuit comme des haricots verts, à la façon des épinards, etc.

Mais c'est décidé, demain j'essaie les racines d'Onagre. J'en ai tout plein au jardin, puis, demain c'est lune descendante, donc c'est parfait. 

Je vous tiens au "jus" si je peux m'exprimer ainsi.

 

La Bourrache.

La Bourrache.

La Bourrache, une autre envahisseuse qui ne sait pas rester à sa place...

Elle est devenue monstrueuse.

Sa fleur est magnifique!

Mais la manie des hommes c'est de vouloir classer et tout contrôler...

Donc, je laisse faire.

La Verge d'Or: plante entière et inflorescence.
La Verge d'Or: plante entière et inflorescence.

La Verge d'Or: plante entière et inflorescence.

Un beau jaune d'Or pour cette plante du système urinaire mais pas que, elle est:

- diurétique,

- anti-inflammatoire,

- antispasmodique,

- anti-hypertensive,

- astringente,

Et pourtant vous la côtoyez très souvent, c'est une plante très commune.

 

 

Récolte du jour.

Récolte du jour.

Et pour finir, la récolte du jour: 

C'est le moment des récoltes d'automne: 

- légumes, racines, rhizomes et dernières tomates.

Dans cette cagette: des tomates, un potimarron, un potiron Rouge vif d'Etampes, des rhizomes de Chiendent, et oui, le chiendent c'est de l'or même s'il est détesté des jardiniers, les herboristes le cajolent. Il se vend 7€ les 100g en herboristerie. Je vous parlerais de lui plus longuement.

Et devinez quoi? du pourpier, bien-sûr...

Lire la suite

Des nouvelles du jardin!

17 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

Chenille du machaon ou grand porte-queue

Chenille du machaon ou grand porte-queue

Rencontre au jardin!

Aujourd'hui c'est dans la parcelle de l'estomac que je 'disciplinait' un peu, tant bien que mal, la camomille romaine qui n'en fait qu'a sa tête et qui essaie d'envahir tout le terrain...

Mais que vois-je?

Une belle chenille verte à bandes noires et points oranges se prélasser sur une feuille de carotte sauvage. J'en avais déjà vues dans mon potager mais j'avais oublié la beauté de cette petite bête...

Je vous parle un peu d'elle...

 

La mienne, la photo est moins belle que celle trouvée sur le net...

La mienne, la photo est moins belle que celle trouvée sur le net...

Des nouvelles du jardin!

Papillo machaon de la famille des Papilionidae

Le Machaon ou Grand porte-queue est présent dans la plupart des régions tempérées. Ce grand papillon est particulièrement connu du grand public en Europe où il est le papillon le plus commun.

C'est un grand papillon de forme vaguement triangulaire possédant une queue, d'une envergure de 55 à 90 mm et reconnaissable à ses grands vols planés. Les ailes ont un fond jaune clair. Elles présentent des dessins noirs et une bordure noire ornée de macules bleues et une macule rouge à l'aile postérieure.

Accouplement

Accouplement

Les oeufs déposés sur une feuille de Rue (Ruta graveolens)

Les oeufs déposés sur une feuille de Rue (Ruta graveolens)

Les oeufs sont pondus isolément sur les feuilles d'une plante nourricière (souvent une Apiaceae, comme ma carotte). au cours du temps, les oeufs, de couleur jaune, grossissent, brunissent puis noircissent.

L'éclosion s'effectue environ une semaine après la ponte. Le développement larvaire dure à peu près un mois.

Osmeterium

Osmeterium

La chenille du Machaon a une activité diurne; elle est visible de mai à juillet puis d'août à octobre. Quand on l'inquiète, elle fait saillir son osmeterium orangé (glande odorante qui éloigne les prédateurs).

Pour éclore, la chenille commence à manger l'enveloppe de l'oeuf depuis l'intérieur. Après l'éclosion, la chenille , mesurant quelques millimètres, finit de manger le reste de l'oeuf, riche en éléments nutritifs.

En grandissant, une tache blanche apparaît au centre du corps de la larve. De plus, des appendices, formant de nombreux piquants se développent. Autour de ceux-ci, des taches oranges apparaissent. Puis les piques et la tache blanche rétrécissent. La chenille grandit jusqu'à mesurer plus de 4cm et verdit plus ou moins en fonction des individus.

Tout au long de ce stade larvaire, le Machaon grossit en se nourrissant de sa plante hôte et effectue plusieurs mues.

La chrysalide est entourée d'une ceinture de soie et fixée à la base par le cremaster (organe accrochant). Selon les saisons, le stade nymphal dure 3 semaines ou tout l'hiver. Les papillons peuvent s'observer de mars à septembre.

Lire la suite

Des nouvelles du jardin...

23 Août 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

Des nouvelles du jardin...

Les plantes, même sauvages...

Même capables de résister à la sécheresse, au froid, aux intempéries diverses et variées ont été enchantées lorsque la pluie fut venue...

Tôt le matin, sous la rosée et les premiers rayons du soleil, elles sont toujours éclatantes et débordent de vitalité. Une visiteuse matinale, a pu apprécier l'odeur envoutante de la Belle de nuit (Mirabilis jalapa) qui n'avait pas encore refermé ses corolles pour la journée.

Chaque matin, elle m'accueille de son lourd parfum.

Une exubérance étonnante:

Vous allez pouvoir découvrir dans les images qui suivent leur fière allure.

-  Les Bardanes ont des feuilles magnifiques, ça promet pour l'année prochaine. Les feuilles trouées par la grêle sont réparées. Après tout, c'est LA plante du système cutané...

- Le Bouillon blanc, lui aussi, promet une belle floraison pour l'an prochain. Ses belles feuilles de velours ont une taille impressionnante.

- La Grande Aunée, donne aussi dans le gigantisme. Sa dernière feuille, est de belle taille.

- La Bourrache que je croyais disparue a essaimé. Elle envahit tout. D'ailleurs, si vous voulez quelques plans, faites-vous connaître à l'aide des commentaires ci-dessous.

- Mirabilis jalapa comme je la trouve chaque matin. Resplendissante et odorante.

- La Verveine odorante dans tous ses états.

- La Chélidoine que je croyais assoupie jusqu'à la prochaine saison, s'est réveillée sans l'aide d'un prince charmant.

- Les Potirons sont devenus fous...

- La Verge d'or n'arrive plus à porter ses lourdes inflorescences.

- La Mauve se croit au printemps et c'est reparti pour un tour...

- La Guimauve se trompe également de saison... Voilà ti pas qu'elle offre ses fleurs...

Bardane, Arctium lappa, promet de belles fleurs pour l'an prochain

Bardane, Arctium lappa, promet de belles fleurs pour l'an prochain

Bouillon blanc, Verbascum thapsus, et ses belles feuilles de velours.

Bouillon blanc, Verbascum thapsus, et ses belles feuilles de velours.

La grande Aunée, Inula helenium, et ses belles feuilles.

La grande Aunée, Inula helenium, et ses belles feuilles.

La Bourrache, Borago officinalis, a des idées invasives...

La Bourrache, Borago officinalis, a des idées invasives...

Belle de nuit, Mirabilis jalapa, sous les premiers rayons du soleil.

Belle de nuit, Mirabilis jalapa, sous les premiers rayons du soleil.

La chélidoine, Chelidonium majus se réveille.

La chélidoine, Chelidonium majus se réveille.

Les potirons sont devenus fous...

Les potirons sont devenus fous...

La verge d'or, Solidago canadensis, n'en peut plus de supporter ses fleurs...

La verge d'or, Solidago canadensis, n'en peut plus de supporter ses fleurs...

La mauve, plus verte que jamais... Les fleurs ne sauraient tarder.

La mauve, plus verte que jamais... Les fleurs ne sauraient tarder.

Et la Guimauve, elle se croit où? Dans le Cotentin?

Et la Guimauve, elle se croit où? Dans le Cotentin?

Lire la suite

Des nouvelles du jardin...

19 Août 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

Des nouvelles du jardin...

Aussi bizarre que cela puisse paraître...

Mon dernier passage était samedi matin, tôt, pour un bon arrosage.

Dimanche, il a fait vraiment trop chaud pour "enquiquiner" les plantes, elles avaient bien assez à faire à supporter cette chaleur.

Aujourd'hui, pluie et il n'est pas conseillé de piétiner un sol mouillé. Pourtant, l'envie ne m'en a pas manqué.

Cela me fait une bonne occasion pour vous parler des sols engorgés.

J'exagère un peu avec cette photo, c'est juste pour vous faire prendre la mesure...

J'exagère un peu avec cette photo, c'est juste pour vous faire prendre la mesure...

D'après l"excellent livre sur les plantes bio-indicatrices de Gérard Ducerf

" Le sol est en échange permanent avec la roche-mère lorsque la vie microbienne aérobie est bien développée. Les excédents de pluie, lorsque le sol est saturé en eau, s'infiltrent dans la roche-mère et vont alimenter les nappes phréatiques. Lors des sécheresses, la roche-mère restitue une quantité non négligeable d'eau au sol....

- ...Lors d'engorgement en eau, la matière organique n'est pas décomposée correctement par les bactéries aérobies du fait qu'elles sont privées d'oxygène...

- ...L'engorgement du sol en eau chasse l'air contenu dans le sol, nécessaire à la vie microbienne aérobie...

- ...Les passages répétés par temps humide provoquent également le tassement du sol et les anaérobioses..."

Donc, j'attends une météo de meilleure humeur!

Lire la suite

Biner, couper, "rotofiler"...

15 Août 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

Côté gauche prêt à accueuillir le plessis

Côté gauche prêt à accueuillir le plessis

Débroussailler, gratter...

C'est la vie des jardiniers!

Et quand on a un "ouvrier", c'est top!

J'ai pu terminer de délimiter tout le côté gauche du jardin (6 parcelles).

Reste le côté droit et ensuite, je passe à la réalisation du plessis.

Quand on voit la 1ère photo du jardin et celle d'aujourd'hui, quel changement!

En images...

Une belle cabane pour ranger les outils et pouvoir retourner au jardin, chaque jour à pied. Manque plus que le "chapeau"!

Une belle cabane pour ranger les outils et pouvoir retourner au jardin, chaque jour à pied. Manque plus que le "chapeau"!

"Rotofiler"

"Rotofiler"

Débroussailler

Débroussailler

Couper les acacias

Couper les acacias

Gratter la terre, elle aime ça!

Gratter la terre, elle aime ça!

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 > >>