Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Simpl'etsens.over-blog.com

Articles avec #envie d'ailleurs tag

J'ai parcouru pas mal de sentiers...

15 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Envie d'ailleurs

Les belles falaises de craie de la Côte d'Albâtre

Les belles falaises de craie de la Côte d'Albâtre

J'en ai parcouru des sentiers...

En France, à l'étranger, des milliers de kilomètres, je ne m'en était pas rendu compte...

Les Calanques, les Écrins, les beaux sentiers du Vercors nord, ceux du Vercors sud et ses beaux plateaux, le Queyras, le Beaufortain, La vallée de Névache et le Mont Thabor, le Parc Naturel du Cap de Creus en Espagne, les GR de l'Île de la Gomera aux Canaries, le GR 20 (à l'époque, on pouvait encore faire le cirque de la Solitude. Il n'y avait pas d'échelle pour descendre, une simple corde pendait dans le vide), la vallée du m'goun au Maroc, le désert Tunisien, le sentier des douaniers de la frontière Belge à Lorient, et j'en passe...

À la journée, sur une semaine, Sur 10 ou 15 jours, en itinérant en ligne avec sac porté ou en boucle...

Seule, en groupe avec des amis, en encadrant des groupes...

Sans compter les randonnées urbaines, une ville différente chaque année toujours avec les mêmes complices: Marseille, Toulouse, Bruxelles, Montpellier, etc.

Pourquoi ce retour sur mes traces? 

Pas par nostalgie car je continue de parcourir inlassablement ces beaux sentiers mais parce que j'ai découvert une autre façon de découvrir la nature depuis deux ans.

Parcourir les mêmes sentiers chaque semaine...

Et de cette façon, je peux suivre l'évolution de la nature pratiquement au quotidien:

- Les arbres qui sommeillent pendant l'hiver et qui laissent leur squelette à nu, les premiers bourgeons, untel fait ses fleurs avant ses feuilles, un autre a des fleurs mâles et un autre des fleurs femelles, etc.

- L'observation de la transformation des herbacées: l'apparition de la rosette basale, puis de la tige, des feuilles, de la fleur et enfin des semences. Très utile pour savoir à quel endroit et quand récolter.

Vous percez l'intimité de tout ce petit monde qui se laisse voir sans pudeur.

Chaque semaine m'apporte une nouveauté, il n'y a jamais de lassitude. Et surtout, après avoir encadré tant de personnes, je peux marcher à mon rythme. Rythme soutenu, comme j'aime, si j'en ai envie sans crainte de bousculer celui ou celle qui m'accompagne. Et malgré ce rythme rien n'échappe à mon regard, un arrêt pour admirer un arbre, pour regarder une fleur à la loupe, etc.

C'est ce plaisir que je découvre aujourd'hui.

Le rouge des sentiers de la Gomera

Le rouge des sentiers de la Gomera

La traversée de la baie du Mont Saint Michel

La traversée de la baie du Mont Saint Michel

En redescendant du Cap gris nez...

En redescendant du Cap gris nez...

Les gorges du m'goun

Les gorges du m'goun

Lire la suite

Et pourquoi pas Bordeaux...

9 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Envie d'ailleurs

Et pourquoi pas Bordeaux...

Depuis le 28 juin 2007, Bordeaux compte un périmètre urbain de 1810 hectares inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Cette superficie remarquable correspond à la quasi totalité de la ville intra-boulevards, incluant le "port de la Lune", c'est-à-dire le croissant formé par la Garonne et les berges de la rive droite.

Par cette inscription,le Comité du Patrimoine mondial de l'Unesco reconnaît à Bordeaux "une valeur universelle exceptionnelle", que l'on peut justifier par six critères:

- son urbanisme, crée au Siècle des Lumières, et dont les valeurs ont perduré au XIXème siècle, avec les longues percées rectilignes,les façades ordonnées, les places harmonieuses, les grands espaces verts, les somptueux hôtels et la façade homogène sur les quais de la Garonne;

- la continuité de son architecture classique et néoclassique qui s'est perpétuée du début du XVIIIème siècle jusqu'au milieu du XXème siècle, conférant à la ville une unité et une cohérence urbaine remarquable;

- l'importance de son port dans le commerce international depuis plus de deux millénaires.

- sa renommée inégalée en tant que capitale mondiale du vin;

- sa place tout à fait particulière dans l'histoire de la France, dont notamment sa situation de métropole quand elle appartenait à la couronne d'Angleterre ou encore le rôle des Girondins sous la Révolution;

- sa participation insigne au mouvement des idées avec le passage dans la ville de nombreux grands penseurs, dont les plus célèbres sont sans doute Michel Eyquem Montaigne, maire de Bordeaux de 1581 à 1585,et Montesquieu, considéré comme le symbole de l'époque brillente que fut le XVIIIème siècle bordelais.

Et pourquoi pas Bordeaux...

La suite des articles sera la découverte de la ville en temps réel.

Vous pourrez mettre vos pas dans les nôtres et, pourquoi pas aller découvrir Bordeaux "pour de vrai" ou retrouver ce que vous connaissez.

Comme d'habitude, après Marseille, Toulouse, Bruxelles et Montpellier, vous saurez tout sur les différents tarifs et les circuits parcourus:

Train, hébergements, transports de la ville, restauration, etc. afin de vous faire une idée et de prévoir une éventuelle visite en connaissance de cause.

Mais pour cela, il vous faudra attendre notre retour le 14 mai 2020.

patience...

Lire la suite

Et pourquoi pas Bordeaux...

8 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Envie d'ailleurs

Bordeaux et son vignoble

Bordeaux et son vignoble

Bordeaux, capitale du vin...

Le vin en ville...

L'incontestable fleuron de Bordeaux est le vin.

Depuis près de 2 000 ans, le vignoble a dessiné la cité et sculpté les paysages du Bordelais. Il a accompagné la prospérité de l'économie locale, et les Bordelais ont su lui rendre hommage. Partout en ville, on peut en retrouver les signes, comme sur les monuments voulus par les intendants (le palais de la Douane et celui de la Bourse, la porte d'Aquitaine ou la porte Dijeaux) ou sur des monuments publics plus récents  (monument à la mémoire des Girondins, Jardin public, etc.). Les immeubles particuliers, surtout à partir du XVIIIème siècle, s'ornent eux aussi de motifs évoquant la vigne et le vin: grappes de raisin sur les agrafes des baies, figures de Bacchus, bas-reliefs, rondes bosses.

Le quartier des Chartrons, à deux pas du port, était le domaine du négoce; il abritait chais et entrepôts et les riches propriétaires s'y firent bâtir de somptueuses habitations. Aujourd'hui, l'activité portuaire a disparu mais de nombreux bâtiments vivent encore au rythme du négoce du vin.

Maison cantonale

Maison cantonale

Bordeaux est au centre du plus grand vignoble de vins fins du monde (plus de 120 000 hectares) et ses vins sont parmi les plus prestigieux du monde: médocs, graves, saint-émilion, pomerols, etc.

Le Bordelais est avant tout une région de vins rouges, mais blancs secs, blancs doux (dont le fameux Sauternes), clairet (l'héritier du French Claret qui fit la fortune du commerce avec l'Angleterre), rosés ou crémants y ont également acquis leurs lettres de noblesse.

Le port de la Lune

Le port de la Lune

Bordeaux a sans cesse concentré sa fonction portuaire dans la rade naturelle qui d'étend près du méandre de la Garonne, et sur la forme duquel l'agglomération s'est moulée. Dès le XIIème siècle, le sceau de Bordeaux comporte déjà un croissant de lune, et ce symbole figure depuis plusieurs siècles dans les armes de la ville.

L'expression "port de la Lune" quant à elle, est mentionnée pour la 1ère fois dans un texte en latin du 8 octobre 1459, et elle provient de cette physionomie urbaine originale qui s'appuie sur la courbe du fleuve.

À suivre...

Lire la suite

Et pourquoi pas Bordeaux...

7 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Envie d'ailleurs

Les quais

Les quais

Bordeaux "art de vivre"

Nichée dans son écrin de vignes, située à proximité de la forêt et de l'océan, Bordeaux nous accueille, généreuse et conviviale. Ville d'art, de commerce et d'histoire, la capitale de l'Aquitaine vit au rythme du nouveau siècle sans rien renier de son penchant pour la culture, la gastronomie, le sport et la nature.

Le renouvellement complet des équipements d'accueil effectué avec de grands noms de l'architecture contemporaine dans le quartier du Lac comme sur les quais de la ville a déjà changé sa physionomie. Il s'accompagne d'un extraordinaire renouveau des lieux de la gastronomie (grands restaurants mais aussi guinguettes sur le fleuve, bars à tapas) et des circuits de découverte du meilleur vignoble du monde (grandes tables, initiation à la dégustation, visite de châteaux).

L'art de vivre à Bordeaux, c'est aussi savoir profiter d'une offre de culture et de loisirs diversifiée. Tout au long de l'année, les grandes manifestations artistiques se succèdent: au Grand théâtre, au CAPC musée d'art contemporain de Bordeaux, dans les musées, au stade Chaban-Delmas, au Grand Stade ou au hangar 14, mais aussi hors les murs. Chacun à ainsi la possibilité d'assister à des spectacles nationaux, invités ou de création locale, de très grande qualité.

 

La place de la Victoire

La place de la Victoire

La gastronomie bordelaise

La cuisine bordelaise est dominée par les produits du fleuve: les fameuses pibales qui sont des alevins d'anguilles, les fricassées d'anguilles, l'alose, l'esturgeon et bien-sûr, la lamproie à la bordelaise, marinée dans du vin rouge et cuite dans une fondue de poireaux.

Mais les produits de l'océan, huîtres du bassin d'Arcachon, soles de la côte d'Argent (de l'estuaire de la Gironde à Anglet), ou des terroirs avoisinants, agneau de lait de Pauillac, asperges du Blayais ou vertes des Landes, cèpes, pignons de pins, foie gras, salmis de palombes... ne sont pas en reste. Côté desserts, le plus connu est le "cannelé", petit gâteau caramélisé, confectionné dans un moule à cannelure, et dont on dit, qu'à l'origine, il était préparé avec la farine ramassée au fond des cales des navires.

À suivre...

Merci à celles et ceux qui ont réalisé ce topo-guide, comme à chaque fois, cela donne vraiment envie d'y aller.

Lire la suite

Et pourquoi pas Bordeaux...

6 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Envie d'ailleurs

Rive droite

Rive droite

Bordeaux et son environnement

Situation géographique

Située sur le 45ème parallèle, en bordure de l'océan Atlantique, Bordeaux bénéficie d'un climat océanique, doux en hiver et chaud en été.

Nichée dans une boucle de la Garonne, la ville est bâtie essentiellement en rive gauche dans une plaine alluvionnaire où les reliefs sont quasiment  absents. Des anciens marécages, qui ont été asséchés au cours de l'Histoire pour permettre à la ville de s'étendre, il ne reste que quelques zones témoins comme le quartier du Lac ou la réserve naturelle de Bruges. 

En rive droite, le quartier de la Bastide est également bâti sur la plaine alluvionnaire mais très rapidement, à l'approche de plateaux calcaires, le relief devient abrupt, formant des coteaux comme à Lormont ou Bouliac.

Partout, les terrains se sont révélés propices à la culture de la vigne, que ce soit dans la plaine, (Médoc au nord, Graves au sud), sur les coteaux (à proximité de la ville, les côtes de Bordeaux) ou sur les plateaux.

Et pourquoi pas Bordeaux...

Les espaces verts

Avec 15 m2 d'espaces verts par habitants intramuros, Bordeaux dispose d'un patrimoine naturel de qualité. Ainsi, à deux pas de la place des Quinconces, le Jardin public et ses dix hectares paysagers proposent un véritable havre de paix avec un arboretum, des pelouses et de nombreuses attractions pour les enfants.

Partout, la ville se met au vert: 

- Au nord, le Parc floral accueille un nouveau jardin.

- À l'est, Bacalan a désormais sa promenade sur les berges de la Garonne.

- Au sud, le jardin de la Béchade s'équipe pour mieux accueillir ses visiteurs.

- Au centre, le vieux parc Bordelais retrouve son esprit d'origine.

- Enfin, à la Bastide, il y a le jardin botanique, cette histoire d'amour entre l'architecture et la nature.

À suivre...

Lire la suite

Et pourquoi pas Bordeaux...

4 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Envie d'ailleurs

Colonne des Girondins

Colonne des Girondins

C'est parti!

Où l'on retrouve la Garonne, nous l'avions laissée à Toulouse...

Bordeaux à travers l'histoire

Trois siècles avant notre ère, la peuplade des Bituriges Vivisques s'établit sur une terre haute près du fleuve. Le désir de se protéger et de subsister par cette vue dominante et les ressources de la rivière évoluèrent vite vers l'esprit  de commerce et d'échange. Ce "bourg près d'un port" que le Romains érigèrent dès l'an 56 en ville moderne et artistique de 30 000 âmes devint le rayonnant Burdigala. La ville devenue capitale de l'Aquitaine au IIIème siècle de notre ère se couvre d'édifices, tel l'amphithéâtre, appelé le palais Gallien. Mais rapidement, la cité animée dut se replier dans des murailles (castrum) en l'an 280, après l'invasion destructrice des barbares en 276.

Établie sur la rive gauche de la Garonne sur des terres basses et marécageuses, la ville affronta jusqu'en l'an 800 les convoitises des envahisseurs venus de tous horizons (Wisigoths, Vascons, Maures, Normands), par voie maritime très souvent. Recherchant une protection spirituelle et matérielle, le peuple se rapprocha de l'église et de ses lieux de culte. Le castrum éclata vers le sud par une succession d'enceintes englobant les paroisses.

Ruines du palais Gallien

Ruines du palais Gallien

Le mariage entre Aliénor d' Aquitaine et le futur roi d'Angleterre Henri Plantagenet (1152) renforça l'aura de la ville; 300 ans de cohabitation parfois guerrière permirent au port de se développer, d'autant que "l"anglais" aimait le vin "clairet". À partir de 1453, les rois de France passèrent à la défensive au travers de forts et châteaux censés empêcher l'accès par le fleuve.

Le XVIIIème siècle fut le siècle d'or de la ville: port rayonnant par ses échanges, travaux d'embellissement par les intendants. De ce siècle doré subsistent de nombreux témoignages.

La ville fut également modelée par les hanséatiques*: désirant asseoir leur patrimoine sur l'Europe, ils sont aussi à l'origine des "Chartrons", quartier du négoce du vin, rapproché du centre historique par la démolition du château Trompette au XIXème siècle. À l'ouest, les marais furent asséchés et lotis le plus souvent par l'implication des religieux; nombre d'édifices sont aujourd'hui dans le patrimoine public tel le palais Rohan.

* La Hanse: association de commerçants au Moyen-âge des villes d'Allemagne et d'Europe du Nord.

Fontaine des Girondins

Fontaine des Girondins

L'histoire de Bordeaux sous la révolution est en partie liée à celle d'un groupe de députés très actifs connu sous le nom de "Girondins". Tombés en disgrâce, ils furent exécutés, et la ville, qualifiée de "contre-révolutionnaire", connut la Terreur et une nette récession économique. Bordeaux accueillit alors favorablement Bonaparte qui sera à l'origine de la construction du pont de pierre ouvrant la ville vers le nord.

Au XIXème siècle, le port s'agrandit avec la construction de quais verticaux et des bassins à flot, mais la ville, jusque là essentiellement tournée vers le négoce, connut une industrialisation considérable: chimie lourde, agroalimentaire, métallurgie, construction automobile puis aéronautique au XXème siècle. La population rencontra elle-même un fort développement. De nouveaux quartiers s'organisèrent en adoptant le modèle de l'échoppe, habitat individuel conçu, à l'origine, pour les classes populaires.

Je ne résiste pas au plaisir de poster la fontaine de Bartholdi de la place des Terreaux. réalisation commandée par la ville de Bordeaux, qui n'a pas donné suite pour notre plus grand plaisir. Elle représente la Garonne et 4 de ses affluents.

Je ne résiste pas au plaisir de poster la fontaine de Bartholdi de la place des Terreaux. réalisation commandée par la ville de Bordeaux, qui n'a pas donné suite pour notre plus grand plaisir. Elle représente la Garonne et 4 de ses affluents.

Durant l'entre-deux-guerres, de nouveaux hangars furent construits sur les quais et de grands transatlantiques purent accoster à proximité du centre urbain. De grands travaux furent entrepris et la ville se dota de nombreux équipements dont certains sont du style Art déco.

Depuis les années 1960, Bordeaux et son agglomération connaissent une véritable expansion avec des équipements majeurs comme le quartier du Lac et le parc des expositions, le pont d'Aquitaine ou, plus en centre-ville, le quartier Mériadeck. Ces dernières années, le paysage urbain a été complètement renouvelé avec l'arrivée du tramway, la création de pistes cyclables et l'interdiction de la circulation automobile sur certaines artères, permettant de rendre la ville aux citadins. Le pont Jacques-Chaban-Delmas et le Grand Stade sont les derniers équipements de la Métropole.

Extrait du topo-guide de la FFRP Bordeaux à pied...

À suivre...

Et pourquoi pas Bordeaux...
Lire la suite