Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Simpl'etsens.over-blog.com

Dispensez-vous de mutuelle...

17 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Et si c'était vrai?

Dispensez-vous de mutuelle...

Soyez votre propre assureur en alimentant un compte dédié

Reste à vivre sans mutuelle...

Ce qui revient à assumer soi-même tous les frais non remboursés par la sécurité sociale, le fameux reste à charge.

Seule une poignée de Français aurait fait ce choix, soit - de 1% de la population, commencez par résilier votre contrat mais faites comme si vous cotisiez toujours.

Épargnez la somme sur un livret (rémunéré, bien-sûr) dédié à votre santé. Mois après mois, vous allez vous constituer un capital dans lequel vous viendrez puiser pour chacun de vos soins. Et, si vous obtenez des remboursements de la sécu, reversez-les aussi dans cette caisse. Les économies générées vont vite vous surprendre (voir encadré en fin de dossier).

Ce n'est pas tout

Avec le temps, votre approche des soins se transformera. "Depuis que j'ai quitté ma mutuelle, je constate que je me soigne aussi efficacement en renforçant mes aptitudes naturelles et en consultant les médecins à bon escient", témoigne Jeanne, retraitée de 64 ans.

Sachez que si vous changez d'avis, rien ne vous empêchera de souscrire à nouveau une mutuelle, même à un âge avancé. Voilà qui devrait rassurer les plus hésitants.

 

Dispensez-vous de mutuelle...

Décodez un remboursement

Tout part d'un montant défini par l'Assurance Maladie, dit base de remboursement de la sécurité sociale (BRSS) ou tarif de convention, sur lequel sera appliqué un taux de remboursement variant de 15 à 100%. Ainsi, une consultation chez un cardiologue (secteur 1 sans dépassement d'honoraires) sur avis de votre médecin traitant vous coûtera 51€. C'est la BRSS. Le taux de remboursement est de 70%, soit 35,70€. La sécu y retranche une participation forfaitaire de 1€ (sauf pour les mineurs, etc.), remboursant au final 34,70€. Le reste à charge de l'assuré est donc de 16,30€, soit le ticket modérateur (51-35,70) et la participation .

La mutuelle couvre le premier, mais pas la seconde. Point clé: la BRSS sert de référent à la plupart des remboursements des mutuelles. Ici, avec une garantie à 125% du BRSS, le remboursement maximal serait de 28,05€ (125% fois 51 - 35,70) ce qui couvrirait un petit dépassement d'honoraires.

Dispensez-vous de mutuelle...

Couple de retraités avec une consommation médicale importante.

Claude et Michèle ont respectivement 73 et 71 ans. Ils détiennent une complémentaire santé qui, pour des garanties de niveau moyen, leur coûte 180€ par mois. Les visites chez le médecin, avec médicaments et examens sont fréquentes. Sur deux ans, l'Assurance maladie a couvert 50% de leurs dépenses. Mais leur mutuelle ne comble pas la différence, laissant 660€ à la charge du couple.

Maigre résultat pour 4320€ cotisés!

Sans mutuelle, le couple aurait eu 2508€ à sa charge, une dépense deux fois moindre qu'avec une couverture. L'écart se réduirait de manière limitée si le couple avait d'autres soins, même hospitaliers. En réalité, il est rare qu'autant de consultations chez le médecin se reproduisent sans une pathologie prise en charge à 100% par la sécu. 

À contrario, l'écart se creuserait fortement si le couple optait pour une couverture plus étendue, dont le coût atteindrait autour de 240€ par mois. 

Notre conseil:

Se passer de mutuelle. Ou opter pour une couverture minimale (de 100 à 120€ par mois).

À suivre...

Dispensez-vous de mutuelle...
Lire la suite

Chouette!

15 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La phrase du jour

Chouette!

Chouette!

La phrase du jour!

"Un mental qui ne questionne pas ses jugements rend le monde étroit et dangereux"

Lire la suite

C'est fait!

15 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Billets

Pariétaire, médicinale

Pariétaire, médicinale

C'est fait!

J'suis passée à l'acte...

Rue des Volontaires de la résistance et un peu Grande Rue.

Merci à notre botaniste de Toulouse de nous avoir donné cet élan.

Car après tout, c'est bien lui qui nous a "réveillés": les plantes sauvages envahissent nos rues? et nous alors...

Les rues de Millery s'orneront, désormais, de temps à autre, d'un parcours botanique éphémère. Le nom des plantes sauvages, comestibles et médicinales orneront les passages protégés.

Quand je dis nous, cela veut dire les herbalistes de plusieurs villages et villes de France. Tout le monde s'y met: Toulouse, Lyon, Saint-Brieuc, Grenoble, etc.

Cela m'a permit de me rendre compte:

- Que certaines rues sont "stériles", absence totale de plantes sauvages, éradiquées jusqu'au moindre interstice. Certaines fois, c'est juste devant une maison, impeccable de nudité...

- Par contre, d'autres, laissent la place à une biodiversité luxuriante à souhait! Quelles belles balades botaniques nous pourrions faire dans nos rues...

 

 

Sétaire en haut (je ne connait pas ses propriétés), Cymbalaire en bas (comestible et médicinale).
Sétaire en haut (je ne connait pas ses propriétés), Cymbalaire en bas (comestible et médicinale).

Sétaire en haut (je ne connait pas ses propriétés), Cymbalaire en bas (comestible et médicinale).

Plantain major en haut (médicinale).

Plantain major en haut (médicinale).

Scarole en haut (ancêtre de notre scarole), Liseron des haies en bas (je ne connais pas ses propriétés)
Scarole en haut (ancêtre de notre scarole), Liseron des haies en bas (je ne connais pas ses propriétés)

Scarole en haut (ancêtre de notre scarole), Liseron des haies en bas (je ne connais pas ses propriétés)

Pourpier en haut (comestible et médicinal), Gros chiendent en bas (médicinal)
Pourpier en haut (comestible et médicinal), Gros chiendent en bas (médicinal)

Pourpier en haut (comestible et médicinal), Gros chiendent en bas (médicinal)

Vergerette du Canada en haut, Pariétaire en bas, deux médicinales.
Vergerette du Canada en haut, Pariétaire en bas, deux médicinales.

Vergerette du Canada en haut, Pariétaire en bas, deux médicinales.

Lire la suite

Allergiques à l'Ambroisie?

15 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Préparations

Allergiques à l'Ambroisie?

Allergiques à l'ambroisie?

Moi aussi...

Cela fait plusieurs années que je tâtonne pour trouver une solution de soulagement efficace.

Cette année, avec quelques collègues Herbalistes, nous avons testé un protocole avec assez de succès. 

Attention!

Il n'est pas question, ici, de soulager un asthme allergique.

Protocole qui comporte trois pistes:

- La rhinite allergique (éternuements et nez qui coule), bien améliorée par un mélange de plantes à prendre en infusion: orties, plantain, cassis, romarin, artichaut et réglisse pour le goût.

- La conjonctivite allergique avec démangeaisons, sensation de sable dans les yeux, yeux collés le matin au réveil avec un mélange de 3 hydrolats utilisés en bains oculaires (Ciste ladananifère, Camomille noble et Rose de Damas).

- Protection de la muqueuse nasale à l'aide de lavages de nez ou brumisations avec le même mélange d'hydrolats que pour les yeux et protection lors des sorties à l'aide d'un macérat huileux de millepertuis.

Actions recherchées:

- Antihistaminique

- Antiprurigineuse (diminue les démangeaisons)

- Antiphlogistique (diminuer l'oedème)

Bien entendu les conseils habituels sont:

- Éviction de l'allergène chaque fois que possible.

- Éviter d'aérer la maison lorsqu'il y a du vent.

- Prendre une douche, nettoyer les yeux et le nez lorsque l'on ne sort plus et avant de se coucher pour éliminer une grande partie du pollen.

Mais surtout, il est important de se rappeler:

Que cet article n'est pas une incitation à l'automédication. Je partage juste mon expérience.

En cas de problème, il est indispensable de consulter un médecin.

Les plantes ne sont pas des produits anodins, telle plante vous conviendra mais ne conviendra pas à votre voisin.

Il est important de demander conseil à des professionnels.

 

 

 

 

Lire la suite

Dispensez-vous de mutuelle...

15 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Et si c'était vrai?

Dispensez-vous de mutuelle...

Fin de l'article précédent:

Dès lors, que faire?

Surtout ne pas surenchérir en souscrivant un produit haut de gamme ou sur une complémentaire, votre cotisation flamberait. Examinez plutôt la solution inverse: Passez-vous de mutuelle...

Difficile de sauter le cap?

2 alternatives sont possibles:

- La première, mettez sans tarder votre contrat en concurrence, sachant que 500 opérateurs proposent des complémentaires en France. Appuyez-vous sur des comparateurs en ligne (Assurland, Lelynx, Meilleureassurance, Santiane, etc.), détaillez votre profil de soins pour trouver un contrat adapté sans couvertures inutiles. Bref, faites le ménage. "Comparer les offres et ne pas  hésiter à changer de prestataire sont les seules solutions pour faire baisser une note très salée, notamment pour les séniors", confirme Christophe Triquet. Attention, les complémentaires santé sont renouvelées automatiquement chaque année. Pour en changer ne dépassez pas la date butoir (soit la date anniversaire, soit le 1er janvier) en respectant le préavis.

- La deuxième alternative est plus audacieuse: rabattez-vous sur un contrat couvrant uniquement l'hospitalisation, c'est le seul risque qui peut avoir, dans certains cas, des conséquences financières lourdes et imprévisibles. dans l'immense majorité des cas, la sécurité sociale couvre les hospitalisations à 100%, sauf forfait journalier et ticket modérateur de 18€. Mais s'il n'y a pas d'acte chirurgical, elle ne prend en charge que 80% de la note les 30 premiers jours d'hospitalisation (100% en Alsace-Lorraine). ce qui peut vous coûter de 300 à 500€ par jour. La garantie hospitalisation couvre ce risque.

Dispensez-vous de mutuelle...

C'est le choix...

C'est le choix fait par Philippe et sa femme, 55 et 53 ans, sans enfants à charge: "J'ai mis du temps à comprendre que ma complémentaire santé nous était inutile au regard de son prix. Nous avions juste besoin d'une assurance hospitalisation renforcée. Elle nous coûte 38€ par mois, contre 170€ pour l'ancien contrat. Mon couple est à l'abri sur l'essentiel, pour le reste, on s'autofinance". 

Comptez de 20 à 60€ par mois pour une assurance hospitalisation selon votre âge, le nombre de personnes couvertes et l'étendue des garanties (chambre individuelle, dépassements d'honoraires, etc.).

Les assureurs rechignent à vous proposer ce type de contrat?

Allez donc voir du côté d'April, de Cegema, de France Mutuelle ou d'HospiAssur.

À suivre...

Lire la suite

Chouette!

14 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La phrase du jour

Chouette!

Chouette!

La phrase du jour!

"Vous ne pouvez rendre les autres heureux. Si une personne doit me rendre heureuse, cela doit être moi."

Lire la suite

Jambes lourdes?

14 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #"Potions magiques"

Mélange pour jambes lourdes

Mélange pour jambes lourdes

Varices, jambes lourdes, congestion des membres inférieurs?

Cette préparation est faite pour vous:

Une crème onctueuse à appliquer en partant des chevilles et en remontant vers les genoux. Usage local uniquement.

Composition:

- Gel neutre

- Huile végétale de Calophylle inophylle

- Huile essentielle de Lentisque pistachier

- Huile essentielle de Cèdre de l'Atlas

- Huile essentielle de Menthe des champs

- Essence de Citron (zestes)

- Huile essentielle d'Hélichryse italienne

La dernière née...

Lire la suite

Dispensez-vous de mutuelle...

14 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Et si c'était vrai?

Dispensez-vous de mutuelle...

Fin de l'article précédent:

Le ton est donné!

Frédéric Bizard, économiste de la santé et auteur de "Complémentaires santé: le scandale!" (Dunod) renchérit: "En échange du remboursement du ticket modérateur sur les consultations médicales, les assureurs ont une formidable rente constituée des cotisations. Quel intérêt y-a-t-il à s'assurer pour être remboursé du ticket modérateur quand vous allez chez le médecin?

Aucun, c'est un non sens...

Aucun, c'est un non sens, d'autant que les personnes les plus démunies et celles en ALD sont exonérées de cette dépense". Une manière de vous dire que votre complémentaire est tout sauf une assurance! Votre contrat auto ou habitation vous couvre sur de gros risques financiers tels un accident grave de voiture ou l'incendie de votre maison. Votre mutuelle, nullement. Elles servent à préfinancer vos dépenses de santé dans le temps, à les étaler. Obstacle supplémentaire, tout est fait pour vous  embrouiller tant ce marché est illisible.

Qui comprend réellement les garanties affichées dans les contrats?

Selon une enquête de l'UFC que Choisir en 2018, 48% des assurés disent même ne pas être en mesure de connaître à l'avance leurs remboursements pour des soins importants. On y joue aussi régulièrement la confusion entre les remboursements de l'Assurance Maladie et ceux de la Complémentaire avec des pourcentages flatteurs, mais, in fine, modérés: par exemple, 200% du tarif sécu pour une couronne.

Dans les faits, si la couronne vous coûte 700€, la sécu vous en remboursera 75,25 (70% du tarif de la convention à 107,50) et votre complémentaire ajoutera 215€ (200% de 107,50€). Resteront à votre charge 410€!

Dispensez-vous de mutuelle...

Changer d'assureur ou baisser vos garanties

N'est-il pas temps de sortir de cette souricière?

Donc, de vous poser sans tabou la question de la rentabilité de votre complémentaire santé. Pour ce faire, sortez votre calculette et faites vos comptes avec une colonne "cotisations" et une autre "remboursements". Pas évident, tant l'historique de vos relevés s'est évaporé dans les nouvelles technologies. Le plus souvent vous n'aurez accès qu'à 3 ou 6 mois d'archives!

Pour nos profils étudiés, les résultats sont sans appel (Voir les simulations en fin de dossier). La probabilité  que votre mutuelle ne soit pas rentable sur la durée est une quasi certitude, même avec de nombreuses dépenses médicales.

Dès lors, que faire?

Surtout ne pas surenchérir en souscrivant un produit haut de gamme ou une sur complémentaire, votre cotisation flamberait. Examinez plutôt la solution inverse: Passez-vous de mutuelle...

À suivre...

 

Lire la suite

Chouette!

13 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji

Chouette!

Chouette!

La phrase du jour!

"Ne faites pas semblant d'être en avance sur votre évolution."

Lire la suite

Dispensez-vous de mutuelle...

13 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Et si c'était vrai?

Dispensez-vous de mutuelle...

Difficile de résister au matraquage publicitaire.

Vous voilà rassurés "En cas de gros problème, quand on connait le prix de certains médicaments, examens ou journées à l'hôpital, il est tellement important d'avoir une mutuelle."

Réponse entendue ici ou là, pourtant fausse.

Certaines dépense prises en charge à 100% par la sécu.

La raison de ce comportement tient, tout d'abord, dans l'ignorance généralisée des Français sur le financement de la santé. Un peu de pédagogie sur le modus operandi des remboursements (voir article en fin de dossier).

Surtout, quelques chiffres valent d'être relayés. 

Savez-vous que la sécurité sociale rembourse 77,8% du total des dépenses médicales (qui atteint 199 milliards en 2017)? Une part en hausse, ce taux était de 76,2% en 2008. Sur l'hospitalisation et les transports sanitaires, la sécu prend en charge plus de 90% des montants. Avec le régime des ALD (affection de longue durée), couvrant environ 400 pathologies issues d'une liste de 30 maladies, les consultations et les examens (sauf dépassements d'honoraires), les frais d'hôpital (sauf forfait journalier et dépenses de confort) et les médicaments sont intégralement remboursés.

Au total, près de 11 millions de Français sont concernés!

Sur le reste, l'Assurance Maladie fait bien, remboursant 73% des dépenses de médicaments, 65% des soins de ville et, il est vrai, 45% des autres dépenses médicales, dont 4,4% des frais en optique.

Dispensez-vous de mutuelle...

Jetons un coup d'oeil sur cette prise en charge famélique...

Pour les montures, la couverture sécu atteint au maximum 1,70€ pour les adultes (60% d'un tarif fixé à 2,84) et pour les verres ayant la correction la plus importante, 14,72€ par verre.

À comparer au prix moyen d'une paire de lunettes soit 434€ selon l'observatoire des prix et de la prise en charge en optique médical (chiffres 2016).

C'est l'argument choc des assureurs: Sans complémentaire, vous renoncerez à ces soins.

Possible!

Mais, pour être bien couvert, il faudra détenir un contrat de qualité. Or, 53% des personnes finançant en totalité leur complémentaire ont souscrit des contrats aux garanties faibles, et 43%, des garanties moyennes (source Drees).

Autre écueil: les forfaits de remboursement sont très encadrés par la loi pour les contrats dits "responsables" (96% du marché).

Le prix de la monture est ainsi plafonné à 150€ avec un remboursement tous les deux ans (sauf certificat médical étayé).

 

Dispensez-vous de mutuelle...

Mais alors, à quoi sert votre complémentaire?

"Pour ne plus être un payeur aveugle, il faut vraiment comprendre à quoi sert la sécu et à quoi ne sert pas sa mutuelle, ironise un courtier, qui préfère conserver l'anonymat pour ne pas se mettre à dos la profession. Le prix des lunettes est une mascarade en France. Quand on vous offre une 2ème et parfois une 3ème paire à 1€, cela veut dire qu'il y a une marge de 300% sur la première!"

Le ton est donné!

Frédéric Bizard, économiste de la santé et auteur de "Complémentaires santé: le scandale!" (Dunod) renchérit: "En échange du remboursement du ticket modérateur sur les consultations médicales, les assureurs ont une formidable rente constituée des cotisations. Quel intérêt y-a-t-il à s'assurer pour être remboursé du ticket modérateur quand vous allez chez le médecin?

Aucun, c'est un non sens...

À suivre...

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 > >>