Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Simpl'etsens.over-blog.com

Articles récents

Aujourd'hui, c'était collage...

12 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Évènements

Un beau chêne avec un tour de taille imposant: presque 5 mètres! Ce n'était pas facile...

Un beau chêne avec un tour de taille imposant: presque 5 mètres! Ce n'était pas facile...

Poème

Poème

Pas atelier collage, pas collage de tracts syndicaux,

Non, collage d'affiches sur les arbres, ça vous étonne?

Vous trouverez dans le village, avenue saint-Jean, un circuit botanique temporaire sur le platane, cet arbre que l'on côtoie souvent et que l'on méconnait.

Vous trouverez également, à l'angle du chemin de la Sauvagère et du chemin de l'Amélie, un poème sur le chêne et le lierre. Un beau poème dont je ne connais pas l'auteur.

Je vous souhaite de belles lectures.

Le platane avenue Saint-Jean
Le platane avenue Saint-Jean

Le platane avenue Saint-Jean

Lire la suite

C'était rendez-vous dans les Vosges...

12 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Billets

C'était rendez-vous dans les Vosges...

Les 28 et 29 septembre 2019...

...c'était rendez-vous dans les Vosges pour la "Fête des simples".

Cette année, avec la mise en route du jardin, je n'ai pu m'y rendre et j'en aurais pleuré.

On me demande souvent si je vends des plantes médicinales et je réponds régulièrement non.

Après avoir visionné cette vidéo, vous comprendrez pourquoi.

Thierry Thévenin est le Président du syndicat des Simples chez qui j'ai fait un stage (dans la Creuse) sur la reconnaissance, la récolte et la préparation des différentes racines. Un stage formidable.

Je vous souhaite une belle lecture.

Lire la suite

Chouette!

11 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La phrase du jour

Chouette!

Chouette!

La phrase du jour!

"Si vous voulez vivre dans la tristesse, vivez dans le passé. Si vous voulez vivre dans la peur, vivez dans le futur."

Lire la suite

Le figuier, tout savoir...

11 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Botanique

Figuier des Banians

Figuier des Banians

Longévité, arbres remarquables

Sans avoir la propension au gigantisme de son cousin indien, le figuier des Banians, notre figuier d'Europe ne reste pas toujours l'arbrisseau agrippé aux murailles ni l'arbuste touffu des jardins.

Le plus beau figuier de France, curieusement, ne croît pas dans le midi, mais dans le Finistère, à Roscoff, dans ce Léon septentrional au climat particulièrement doux, région de primeurs réputée.

Planté en 1621 dans le jardin de l'ancien couvent des Capucins, sur la route de Saint-Pol, il est un vrai monument naturel de cette belle ville et l'un des arbres les plus étonnants de notre pays.

Né d'un pied unique, il s'est étendu, par marcottage naturel des branches traînantes, lesquelles, se redressant, ont donné de nouveaux troncs.

De nombreux piliers soutiennent les très longues branches horizontales qui forment, par leur ensemble, une cime de 600 m².

À 347 ans, ce figuier donne à peu près 12 000 fruits chaque année.

La région côtière du Finistère semble très propice aux figuiers, il en existe aussi de très beaux pieds en Cornouaille.

Figuier de l'ancien couvent des Capucins à Roscoff

Figuier de l'ancien couvent des Capucins à Roscoff

Remerciements:

- à Gerbeaud et son site pour ses conseils de jardinage,

- à Pierre Lieuthagi pour la documentation extraite de son excellent livre "Arbres, arbustes et arbrisseaux"

- et à l'auteur de "La Feuille Charbinoise" site fort intéressant surs les arbres remarquables, mais pas que...

C'est grâce à ces acteurs que j'ai pu construire le dossier sur le figuier.

Lire la suite

Sur le sentier de Marie-Jeanne...

11 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Repérage

Une beau tapis de cyclamens.

Une beau tapis de cyclamens.

Un beau tapis de cyclamens...

Espèce hederifolium? Il faudrait que je m'approche pour le déterminer avec certitude car il en existe plus d'une vingtaine d'espèces. De la famille des Primulaceae, la même famille que la primevère.

Et ci-dessous, en descendant le chemin de "Taille - Meule", je me suis aperçu que la Laitue vireuse (Lactuca virosa) a laissé sortir sa rosette, on dirais vraiment une salade. Mais attention! ne vous laissez pas tenter, il faut savoir l'utiliser.

Une plante importante dans les troubles du sommeil. Je vous la présenterais lorsque je serais dans cette parcelle.

J'espère que cette fois, elle échappera à la fauche...

J'espère que cette fois, elle échappera à la fauche...

Lire la suite

Des nouvelles du jardin!

11 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La vie du jardin

Ce ne sont pas des fouilles, mais la belle murette du fond commence à pointer le bout de ses pierres...
Ce ne sont pas des fouilles, mais la belle murette du fond commence à pointer le bout de ses pierres...

Ce ne sont pas des fouilles, mais la belle murette du fond commence à pointer le bout de ses pierres...

Deux journées bien remplies au jardin!

Hier, Christine est venu en renfort avec une envie certaine de "bouger".

"Confies-moi des tâches subalternes", dit-elle, de crainte d'arracher des médicinales...

Je lui ai donc confié la mise à jour de la murette du fond. Ma compagne s'est révélée très efficace comme vous pouvez le constater sur les photos ci-dessus.

Nous avons travaillé chacune dans notre coin, moi dans les parcelles et Christine au fond du jardin. Travail interrompu par des pauses boisson et par le passage de "l'apicultrice du Paradis".

La suite en photos...

Une nouvelle venue, la chicorée, Cichorium intybus, une plante pour le foie. Vous la connaissez tous, comme la plupart des médicinales de chez-nous.

Une nouvelle venue, la chicorée, Cichorium intybus, une plante pour le foie. Vous la connaissez tous, comme la plupart des médicinales de chez-nous.

Hier, j'en ai fini avec la parcelle de l'intestin et du foie. Et aujourd'hui, avec celle de la santé au masculin. Doucement mais sûrement, ça avance.
Hier, j'en ai fini avec la parcelle de l'intestin et du foie. Et aujourd'hui, avec celle de la santé au masculin. Doucement mais sûrement, ça avance.

Hier, j'en ai fini avec la parcelle de l'intestin et du foie. Et aujourd'hui, avec celle de la santé au masculin. Doucement mais sûrement, ça avance.

Lire la suite

Chouette!

9 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #La phrase du jour

Chouette!

Chouette!

La phrase du jour!

"La seule possibilité d'être compris par quelqu'un consiste à vous comprendre vous-même. C'est un emploi à plein temps."

Lire la suite

Dans la série "Les plantes du jardin"

9 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #fiches de plantes

Dans la série "Les plantes du jardin"
Viola odorata, plante herbacée vivace, pubescente (5-15 cm), très commune.

Viola odorata, plante herbacée vivace, pubescente (5-15 cm), très commune.

La violette

Viola odorata de son nom latin, de la famille des Violaceae.

On l'appelle aussi fleur de Carême, fleur de mars, violette odorante, violette des haies, etc.

Très commune dans les lieux couverts, les bois, les pelouses, elle est connue depuis l'Antiquité: les anciens en tressaient des couronnes pour combattre le mal de tête, l'ivresse et la colère...

Un peu de botanique appliquée

Comme la bourrache, la violette est un régal pour la détermination.

Détermination en photos

 

La souche émet des stolons aériens ou souterrains.

La souche émet des stolons aériens ou souterrains.

Les feuilles forment une touffe basale.

Les feuilles forment une touffe basale.

Le limbe est orbiculaire-réniforme (orbiculaire: forme presque un cercle, réniforme: en forme de rein), arrondi au sommet et profondément cordé à la base (en forme de coeur).

Le limbe est orbiculaire-réniforme (orbiculaire: forme presque un cercle, réniforme: en forme de rein), arrondi au sommet et profondément cordé à la base (en forme de coeur).

Les fleurs sont très odorantes,portées par des pédoncules naissant à l'aisselle des feuilles de rosettes terminant un rhizome. Les stipules ovales 1 à 4 fois plus longues que larges à franges courtes. Le calice à divisions ovales. La corolle est dialypétale (pétales libres), de type 5 (5pétales et 5 sépales), violet foncé à éperon violet recourbé vers le haut.
Les fleurs sont très odorantes,portées par des pédoncules naissant à l'aisselle des feuilles de rosettes terminant un rhizome. Les stipules ovales 1 à 4 fois plus longues que larges à franges courtes. Le calice à divisions ovales. La corolle est dialypétale (pétales libres), de type 5 (5pétales et 5 sépales), violet foncé à éperon violet recourbé vers le haut.
Les fleurs sont très odorantes,portées par des pédoncules naissant à l'aisselle des feuilles de rosettes terminant un rhizome. Les stipules ovales 1 à 4 fois plus longues que larges à franges courtes. Le calice à divisions ovales. La corolle est dialypétale (pétales libres), de type 5 (5pétales et 5 sépales), violet foncé à éperon violet recourbé vers le haut.

Les fleurs sont très odorantes,portées par des pédoncules naissant à l'aisselle des feuilles de rosettes terminant un rhizome. Les stipules ovales 1 à 4 fois plus longues que larges à franges courtes. Le calice à divisions ovales. La corolle est dialypétale (pétales libres), de type 5 (5pétales et 5 sépales), violet foncé à éperon violet recourbé vers le haut.

Le fruit est une capsule déhiscente (qui s'ouvre seule), à 1 loge s'ouvrant par 3 fentes et contenant de nombreuses graines.

Le fruit est une capsule déhiscente (qui s'ouvre seule), à 1 loge s'ouvrant par 3 fentes et contenant de nombreuses graines.

Alors!

C'est un régal cette détermination, non?

Impossible de se tromper après avoir trouvé tout ces critères.

Les parties utilisées sont les fleurs et, croyez-moi, il faut pas mal de temps pour en récolter 250 grammes...

Ses propriétés:

Béchique (calme la toux), antitussif et émollient (adoucissant), laxatif léger et sudorifique.

On l'utilisera en infusé, en mélange avec d'autres fleurs, en décocté, en sirop seule ou en mélange avec d'autres fleurs par voie interne et par voie externe en décocté sur des compresses.

Petit plus:

Si vous faites un sirop de violettes, ne soyez pas étonnés de sa couleur. Le vrai sirop de violettes a une belle couleur verte. Celui du commerce est violet, c'est plus "vendeur" mais certainement pas très naturel...

Ce qu'il faut retenir de la violette:

La violette a surtout des propriétés béchiques et expectorantes, mais elle a d'autres propriétés, variables suivant la partie de la plante utilisée.

Lire la suite

Le figuier, tout savoir!

9 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Botanique

Blastophage

Blastophage

Particularités biologiques

L'inflorescence du figuier et les étapes de la floraison à fructification sont exceptionnelles et méritent quelques lignes.

La figue n'est pas un vrai fruit mais, en langage botanique, un réceptacle, creusé en outre, ouvert au sommet par un "œil" que protègent quelques écailles, tapissé intérieurement de fleurs minuscules, très nombreuses, et les vrais fruits sont les innombrables pépins.

Trois poussées de figues se succèdent chaque année sur les arbrisseaux sauvages ou "caprifiguiers":

- au printemps, les réceptacles renferment des fleurs femelles à style court, stériles, et, vers l'œil, des fleurs mâles productrices de pollen;

- en été, des fleurs femelles fertiles à style long;

- en automne, des fleurs à nouveau toutes stériles.

La pollinisation et la fécondation seraient donc impossibles sans l'intervention d'un agent extérieur transporteur de pollen des figues de printemps à celles de l'été.

Ce convoyeur est un hyménoptère minuscule, le Blastophaga psenes, qui réalise avec le figuier une symbiose puisque ni l'arbre ni l'insecte ne pourraient se reproduire sans assistance mutuelle.

Au printemps, les femelles Blastophaga pondent dans les fleurs stériles et y suscitent des galles. En sortent des insectes mâles et femelles qui s'accouplent aussitôt dans la figue. Les femelles de la nouvelle génération, en quittant leur gîte, reçoivent le pollen des fleurs mâles serrées autour de l'orifice.

Dans les figues d'été, où elles se rendent alors, la longueur du style les empêchent de pondre mais la pollinisation est assurée et les fruits pourront murir.

Il se trouve cependant, chez le figuier sauvage, quelques fleurs à style court où les blastophages auront pu pondre: une deuxième génération d'été ira "parasiter" à son tour les figues d'automne à fleurs stériles des caprifiguiers, où les larves passeront l'hiver à l'abri, avant de recommencer le cycle au printemps.

Fleurs femelles

Fleurs femelles

Chez la plupart des figuiers cultivés,les réceptacles ne renferment que des fleurs femelles à style long et la fécondation naturelle est impossible.

Ces arbres, sans doute sélectionnés dès la plus haute antiquité, mûrissent cependant leurs figues par un phénomène de parthénocarpie et donnent deux récoltes annuelles, l'une au début de l'été ("figuiers fleurs" grosses et très succulentes), l'autre à l'automne (figues plus petites mais plus savoureuses).

La visite des blastophages a pour effet de hâter la maturation; elle est indispensable chez certaines variétés non sujettes à la parthénocarpie.

Les peuples méditerranéens avaient observé que le voisinage des figuiers sauvages était favorable aux fruits des arbres cultivés et, très tôt, pratiquèrent la caprification, opération qui consiste à suspendre aux branches des figuiers domestiques des colliers de capri-figues ou des branches de caprifiguiers chargées de fruits porteurs des insectes auxiliaires.

Le figuier, tout savoir!

Déjà connue des Phéniciens, la caprification est décrite en détail par Théophraste, quatre siècles avant J-C.

Les anciens, comme la plupart des naturalistes jusqu'au XVIIIème siècle, croyaient à la génération spontanée des insectes.

Les figues, pour eux, engendraient des "moucherons" qui, ayant épuisé les réserves de leur premier gîte, passaient aux fruits des figuiers domestiques: "Ils en ouvrent les pores, et, pénétrant ainsi à l'intérieur, ils y font d'abord entrer le soleil avec eux et livrent passage aux souffles fécondants" (Pline, Histoire Naturelle).

Parfois on plantait aussi des pieds sauvages parmi les arbres cultivés et c'est encore ce que l'on dut faire en Californie quand on y introduisit le figuier de Smyrne, lequel resta stérile pendant 10 ans en l'absence de blastophages.

Dans le midi, on avance de près d'un mois la maturation des figues d'automne non fécondées en plaçant une goutte d'huile d'olive à l'œil, quand ce dernier commence à rougir, à l'aide d'une paille ou d'une plume. Cette pseudo caprification a pour effet d'activer la parthénocarpie.

Certains auteurs assurent que la visite de l'insecte n'a pas d'autre conséquence et que la stimulation consécutive à son entrée dans le réceptacle suffit à susciter ou à accélérer le processus de mûrissement.

À suivre...

Lire la suite

Et pourquoi pas Bordeaux...

9 Octobre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Envie d'ailleurs

Et pourquoi pas Bordeaux...

Depuis le 28 juin 2007, Bordeaux compte un périmètre urbain de 1810 hectares inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l'Unesco. Cette superficie remarquable correspond à la quasi totalité de la ville intra-boulevards, incluant le "port de la Lune", c'est-à-dire le croissant formé par la Garonne et les berges de la rive droite.

Par cette inscription,le Comité du Patrimoine mondial de l'Unesco reconnaît à Bordeaux "une valeur universelle exceptionnelle", que l'on peut justifier par six critères:

- son urbanisme, crée au Siècle des Lumières, et dont les valeurs ont perduré au XIXème siècle, avec les longues percées rectilignes,les façades ordonnées, les places harmonieuses, les grands espaces verts, les somptueux hôtels et la façade homogène sur les quais de la Garonne;

- la continuité de son architecture classique et néoclassique qui s'est perpétuée du début du XVIIIème siècle jusqu'au milieu du XXème siècle, conférant à la ville une unité et une cohérence urbaine remarquable;

- l'importance de son port dans le commerce international depuis plus de deux millénaires.

- sa renommée inégalée en tant que capitale mondiale du vin;

- sa place tout à fait particulière dans l'histoire de la France, dont notamment sa situation de métropole quand elle appartenait à la couronne d'Angleterre ou encore le rôle des Girondins sous la Révolution;

- sa participation insigne au mouvement des idées avec le passage dans la ville de nombreux grands penseurs, dont les plus célèbres sont sans doute Michel Eyquem Montaigne, maire de Bordeaux de 1581 à 1585,et Montesquieu, considéré comme le symbole de l'époque brillente que fut le XVIIIème siècle bordelais.

Et pourquoi pas Bordeaux...

La suite des articles sera la découverte de la ville en temps réel.

Vous pourrez mettre vos pas dans les nôtres et, pourquoi pas aller découvrir Bordeaux "pour de vrai" ou retrouver ce que vous connaissez.

Comme d'habitude, après Marseille, Toulouse, Bruxelles et Montpellier, vous saurez tout sur les différents tarifs et les circuits parcourus:

Train, hébergements, transports de la ville, restauration, etc. afin de vous faire une idée et de prévoir une éventuelle visite en connaissance de cause.

Mais pour cela, il vous faudra attendre notre retour le 14 mai 2020.

patience...

Lire la suite