Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Simpl'etsens.over-blog.com
Articles récents

Arum italicum (suite)

18 Mai 2021 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #Botanique

Sur cette photo, vous avez toutes les pièces de l'Arum. Le tubercule (dont je vous reparlerais) est difficile à extraire et très tendre. ici, il est cassé. Les feuilles veinées de blanc, donc c'est un Arum italicum. La spathe verte ou cornet qui protège les pièces florales (que j'ai découpée pour plus de visibilité). Les différentes fleurs à l'intérieur.

Sur cette photo, vous avez toutes les pièces de l'Arum. Le tubercule (dont je vous reparlerais) est difficile à extraire et très tendre. ici, il est cassé. Les feuilles veinées de blanc, donc c'est un Arum italicum. La spathe verte ou cornet qui protège les pièces florales (que j'ai découpée pour plus de visibilité). Les différentes fleurs à l'intérieur.

Arum italicum et autres...

Reportage en image

À l'intérieur de la spathe se trouvent les fleurs réunies en épi. On nomme cette partie le spadice.

À l'intérieur de la spathe se trouvent les fleurs réunies en épi. On nomme cette partie le spadice.

Dans l'inflorescence, les fleurs mâles et femelles sont distinctes. Elles sont regroupées en spadice, qui est un axe sur lequel les fleurs mâles et femelles sont regroupées en 2 zones superposées et qui se termine par une massue soit jaune, soit violette. Ici, elle est jaune.

En partant du haut: fleurs stériles transformées en poils. En dessous, fleurs mâles réduites aux étamines. Un anneau de fleurs femelles stériles transformées en poils et à la base: fleurs femelles réduites aux ovaires. pas de pétales pour ces fleurs.

En partant du haut: fleurs stériles transformées en poils. En dessous, fleurs mâles réduites aux étamines. Un anneau de fleurs femelles stériles transformées en poils et à la base: fleurs femelles réduites aux ovaires. pas de pétales pour ces fleurs.

Les fleurs mâles et femelles n'ont pas de pétales distinct. La zone des fleurs mâles est entourée par 2 anneaux de soies stériles. Les fleurs femelles (réduites aux ovaires) sont à la base du spadice.

Arum italicum (suite)

Le piège de l'Arum...

Au-dessus des fleurs mâles, juste au niveau ou le cornet de la spathe se rétrécit, le spadice porte une rangée de poils raides, dirigés vers le bas (des fleurs stériles modifiées).

Les mouches, attirées par l'odeur (fétide mais légère) des fleurs, s'introduisent dans le cornet… Et ne peuvent plus en ressortir à cause des poils...

L'insecte s'agite et ramasse ainsi les grains de pollen des fleurs mâles… Au bout d'un certain temps (généralement trois jours), les poils finissent par laisser s'échapper la bête chargée de Pollen. Les mouches se font de nouveaux piéger par un autre arum et l'insecte dépose sur les fleurs femelles les grains de pollen collectés précédemment…

À maturité, la spathe et les feuilles disparaissent, le spadice s'allonge, perd sa tête devenue inutile et s'orne de fruits rouges vifs qui eux, sont très toxiques.

Mais, nous verrons cela lorsque les fruits seront là...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Lire la suite

Dis-moi... (3)

18 Mai 2021 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #Dossier

Dis-moi... (3)

Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es…

° Le corps mental est constitué de « matière mentale » correspondant à la même énergie, mais vibrant à une fréquence encore plus élevée.

C'est pour cette raison qu'on ne peut ni la voir, ni la toucher mais qu’on parle malgré tout de « formes pensées ». L'accumulation de nos pensées tout au cours de notre vie va progressivement construire notre corps mental. Il nous est propre et particulier.

Nous sommes aussi familiarisés par le langage à l’amplitude vibratoire des pensées ou des émotions : on qualifie souvent des pensées positives des pensées de hautes vibrations, ayant une fonction unifiante, alors que des pensées négatives, vibratoirement plus basses nous séparent pour nous défendre.

Dis-moi... (3)

° Le corps « atmique » enfin, représente la dernière couche des corps subtils.

C’est l’étage que certains appelleraient l’âme, ou l’esprit. Ce corps est dit transpersonnel, c’est-à-dire au-delà du personnel. Il relit l’être humain à quelque chose de plus vaste.

2 - À chaque corps son aliment

Je suis ce que je mange : la compréhension élargie de la nature de notre corps nous permet de comprendre que ces corps vont devoir se nourrir, chacun à leur niveau durant toute notre vie.  La notion de nourriture ne peut donc pas être réduite à l’absorption de calories !

Ainsi, chaque plan va nécessiter une nourriture particulière...

À suivre...

 

Lire la suite

Glycation des protéines

17 Mai 2021 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #Il faut savoir

Humus de Dominique Labonde. http://fredericlabonde.com/fr/humus/

Humus de Dominique Labonde. http://fredericlabonde.com/fr/humus/

J'ai un peu de retard dans les explications des différents termes de l'article "on le savait déjà".

Je reprends aujourd'hui avec la glycation des protéines.

Je pourrais vous livrer mon cours, mais je trouve que l'article d'Alternative santé est tout à fait compréhensible.

Découvrez-le ci-dessous.

Quand on évoque les causes du vieillissement et de l'usure de nos organismes on pense aussitôt aux radicaux libres et à l'oxydation ou bien au déclin hormonal.

Mais peu de gens connaissent le phénomène de glycation qui est pourtant un des mécanismes fondamentaux du vieillissement et peut avoir des conséquences au moins aussi importantes sur la santé.

Ce phénomène est naturel et un organisme sain sait en général le gérer, mais il peut s'emballer lorsque l'on consomme, par exemple, trop de sucres, trop de produits chauffés à haute température ou lorsque l'on souffre de stress.

La glycation est une sorte de « caramélisation spontanée » des protéines organiques.

Elle n'est ni programmée ni voulue par l’organisme et se produit simplement du fait de la mise en présence de sucres et des protéines sanguines et cellulaires.

Découvert en 1911 par Louis-Camille Maillard, ce phénomène physico-chimique agit aussi bien à l’extérieur de l’organisme qu'au cœur de nos cellules. Par exemple, cette réaction est à l’origine du brunissement des aliments lorsqu'ils sont cuits à hautes températures. Cependant, seuls 10 % environ des produits glyqués se retrouvant dans la circulation sanguine proviennent de l’alimentation (aliments subissant une cuisson à feu vif : four, barbecue, fritures…). Le reste est fabriqué dans l’organisme.
Ces produits glyqués obtenus sont des composés brunis qui ressemblent à de l’humus, et sont de composition très voisine.

Ce simple fait permet d’appréhender la gravité d’une telle réaction au cœur du vivant !

Glycation des protéines

C'est à la troisième étape que ça devient grave

La réaction de glycation se déroule en 3 étapes, menant au fil du temps à des composés de plus en plus complexes et dangereux pour la santé.

  • Etape 1 (au bout de quelques heures) :
    Les acides aminés + le glucose se transforment en protéines glyquées
  • Etape 2 (au bout de quelques jours) :
    Les protéines glyquées se transforment en produits d'Amadori
  • Etape 3 (au bout de quelques semaines) :
    Les produits d'Amadori se transforment en AGE (Advanced Glycation End Products)

L’installation des 2 premiers stades (protéines glyquées ou « bases de Schiff » puis « produits d’Amadori ») dépend du taux de sucre environnant et varie de quelques heures à quelques jours. Ces deux stades sont réversibles.

Le dernier stade (création de produits terminaux de glycation, les AGE, à partir des produits d’Amadori) est irréversible et progresse quelle que soit la glycémie. Cette réaction se produit en quelques semaines seulement.

Les dégâts dans l’organisme

Les produits glyqués se retrouvent dans le sang, à la surface cellulaire et dans la cellule. Ils peuvent même traverser la barrière placentaire.

Ils accélèrent le vieillissement et la dysfonction de tous les organes en modifiant la structure de certains sites cellulaires, au point qu’il existe une relation frappante entre les complications dues au diabète et les changements négatifs de santé dus au vieillissement.

Les produits glyqués génèrent un stress oxydatif majeur et auto-entretenu (autocréation d’un fort taux de radicaux libres).

Ils présentent des propriétés mutagènes et cancérigènes, facilitent l’installation de maladies inflammatoires (polyarthrite par ex), sont impliqués dans les maladies des yeux (cataracte, rétinopathies..), du cœur et des vaisseaux, des reins….

Particulièrement, ils contribuent à la dégénérescence des neurones (Parkinson, Sclérose Latérale Amyotrophique…), au point que la maladie d’Alzheimer, par exemple, est considérée comme un véritable « diabète de type 3 ».

Prévention et traitement de la glycation

Vu la gravité des symptômes générés par la glycation, le taux de protéines glyquées est surveillé de très près chez les personnes à risque, les diabétiques par exemple. Il consiste principalement à doser une protéine sanguine particulière, l’hémoglobine glyquée HbA1c, qui correspond au stade 2 de la réaction de glycation. Chez les diabétiques par exemple, le taux maximal d’équilibre varie de 6 à 7,5 % (normes de santé : 4 à 6 %).

Mais chez les personnes qui ne souffrent pas de pathologies considérées "à risque" ne sont, en général, pas du tout surveillées.

La capacité de nuire des produits glyqués se retrouve surtout lorsqu'on arrive au stade des AGE, stade terminal et irréversible des produits glyqués. L'important est donc d'éviter d'en arriver à ce stade ou de ne pas l'amplifier si l'on a déjà dépassé le stade des AGE.

Ce sont donc des techniques de prévention/ralentissement du processus toxique qui seront étudiées en première intention et qui seront les aussi les plus efficaces.

En priorité, l’alimentation et le style de vie : régime limitant les sucres sanguins après le repas (aliments à indice glycémique bas), adoption de modes de cuisson douce, mode de vie équilibré (activité physique modérée, gestion du stress…).

Dans la pharmacopée chimique, certains médicaments comme des agents antioxydants ou des agents antidiabétiques (metformine, aminoguanine…) ont été testés, mais tous présentent de nombreux effets secondaires.

D’autres solutions existent dans la pharmacopée naturelle : extraits de plantes, mixtures, micronutriments… utilisés de manière traditionnelle dans la lutte contre les pathologies dégénératives et leurs conséquences. Connues depuis parfois des millénaires, leurs conditions d’utilisation limitent les possibles effets indésirables.

Glycation des protéines

La liste des remèdes naturels est longue !

Certaines plantes ont la capacité de maintenir la sensibilité à l’insuline. Il s'agit de :

  • la cannelle,
  • le Banaba,
  • le Yacon
  • le Gymnema sylvestris (produit ayurvédique).

Il est également essentiel de fournir à l’organisme les éléments minéraux impliqués dans le processus de contrôle de la glycémie comme par exemple

  • chrome
  • zinc
  • cuivre

D’autres végétaux ou extraits végétaux, connues pour leurs capacités anti-inflammatoires et anti-oxydantes, limitent les premières étapes de la glycation. Ils sont bien connus et référencés :

  • thé vert,
  • vigne rouge,
  • maté,
  • raisins,
  • feuilles de goyave et de noyer,
  • alliacées (ail, oignons, poireaux),
  • calendula,
  • cannelle (en plus de l’activité biologique citée précedemment),
  • curcuma,
  • girofle,
  • romarin,
  • thym….

Certains micronutriments ont également un impact favorable à la fois sur la santé et sur la limitation de la glycation :

  • la pyridoxamine (vitamine B6)
  • les polyphénols (particulièrement le resvératrol),
  • la carnosine,
  • l’acide R-a-lipoïque
  • les flavonoïdes...

D’autres ont une action plus directe sur la création des AGE :

  • le longanin (extrait du vomiquier),
  • le sulforaphane (extrait des choux),
  • l’acide asiatique (pour la jeunesse de la peau – extrait de Centella asiatica),
  • le ginseng indien (Ashwaganda) ou le Qifu-Yin chinois (les deux étant traditionnellement utilisés pour la prévention de l’Alzheimer)…
Glycation des protéines

En aucun cas les informations et conseils proposés sur ce blog ne sont susceptibles de se substituer à une consultation ou un diagnostic formulé par un médecin ou un professionnel de santé, seuls en mesure d’évaluer adéquatement votre état de santé.

Lire la suite

Dis-moi... (2)

16 Mai 2021 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #Dossier

Dis-moi... (2)

Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es…

° Le corps émotionnel est également appelé corps astral. Ce corps constitué de « matière émotionnelle » a une fréquence vibratoire située entre celle du corps physique dense et celle des pensées.

Depuis notre naissance nous avons constitué petit à petit une identité émotionnelle qui nous est propre et qui nous caractérise. Elle se construit à partir de nos émotions.

Nos émotions « de : e/vers, et motion/mouvement » nous font faire des choix :

« j’aime/j’aime pas ».

Nous connaissons tous cette matière émotionnelle que l’on peut presque « toucher ». Par exemple, on la perçoit lorsque quelqu’un de paisible ou quelqu’un en colère entre dans une pièce.

La peur est une émotion encore plus « bruyante » sur le plan vibratoire, qui peut facilement contaminer tout un groupe.

 

Dis-moi... (2)

Comprendre « l'ordre de la création »

Une émotion est un signal puissant que nous ressentons la plupart du temps sans avoir conscience de la pensée qui en est la source. L'émotion nous « remue », et nous donne l'impression qu'elle est suivie d'une pensée qui génère un acte.

Pourtant, c’est le contraire, ordre de la création : penser, ressentir, agir, avoir.

Une pensée apparaît en premier et génère une émotion (peur, colère, joie, soucis, tristesse). L’émotion met le corps physique en action pour réagir à une influence extérieure. C’est donc une espèce d’interface d’urgence très efficace entre la pensée et le corps physique.

Cependant, il est souvent fort utile de remonter jusqu'à l'histoire qui précède une émotion pour ne pas nous tromper de cible !

Nous allons découvrir que rester attaché à une pensée stressante (à une « histoire » que je me raconte) va être la source principale de nos dysfonctionnements et maladies.

À suivre...

Lire la suite

Qui es-tu?

15 Mai 2021 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #Botanique

Fleur de Gouet...

Fleur de Gouet...

Vous êtes nombreux à me poser maints questions au sujet de cette belle inflorescence que l'on découvre en ce moment le long des sentiers de Millery et d'ailleurs.

Son nom vernaculaire ou commun est le Gouet tacheté (Arum maculatum), Gouet immaculé (Arum immaculatum) ou Gouet d'Italie (Arum italicum).

À Millery, nous pouvons observer Arum italicum avec un spadice jaune comme sur la photo. Je n'ai jamais vu le spadice d'Arum maculatum, qui lui est violet.

Mais, le plus intéressant dans cette plante, c'est le piège que la nature a imaginé pour assurer la pollinisation et donc, la pérennité de l'espèce.

J'attends le retour du soleil, j'ouvre cette curieuse fleur et je vous dis tout.

Arum italicum avec ses feuilles veinées

Arum italicum avec ses feuilles veinées

Arum immaculatum avec ses feuilles sans taches

Arum immaculatum avec ses feuilles sans taches

Arum maculatum avec ses feuilles et la spathe marbrée

Arum maculatum avec ses feuilles et la spathe marbrée

Lire la suite

Mes gourmands ont testé pour vous...

15 Mai 2021 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #Cuisine

Boeuf sauté aux légumes croquants. Normalement, c'est le Pak Choi (chou chinois) qui accompagne cette recette. J'ai choisi de la préparer avec des légumes croquants, mais je vous donne la recette avec le chou.

Boeuf sauté aux légumes croquants. Normalement, c'est le Pak Choi (chou chinois) qui accompagne cette recette. J'ai choisi de la préparer avec des légumes croquants, mais je vous donne la recette avec le chou.

En retard...

Je suis également en retard sur les publications de mes essais culinaires asiatiques...

Et, je vous l'avoue, j'en ai régalé plus d'un, en commençant par moi...

Bœuf et Pak Choi sautés

(Ou petits légumes)

Un excellent repas avec ce plat facile et rapide à faire

 

Le pak choï est un légume vert de plus en plus facile à trouver dans les commerces d'alimentation. Son gout est peu prononcé, il est doux et convient bien pour des soupes ou des plats sautés. Il cuit rapidement et on aime le garder un peu croquant. Dans cette recette, je vous propose de cuire le pak Choï en premier à feu fort, séparément du bœuf. Puis on fait cuire la viande toujours à feu fort, très brièvement, ainsi les morceaux de bœuf restent tendres et juteux. En dernier lieu, on ajoute le pak choï.
Découvrez ce plat quotidien pour les chinois, tout le monde va l'adorer.

Ingrédients

  • 500g de Pak choï (ou petits légumes)
  • 4 gousses d’ail
  • Une pincée de sel
  • 1 c à s de sauce d’huitre
  • 3 c à s d’huile

Marinade

  • 350g de bœuf tendre: gîte à la noix ou rond de gîte (j'ai choisi du filet de boeuf)
  • Une pincée de sel
  • Poivre moulu
  • 1 c à s de sauce de soja foncée
  • 1 c à s de sauce d’huitre
  • 1 c à s d’huile qui supporte la cuisson.
Légumes croquants que j'ai fait cuire en tajine, à température très douce.

Légumes croquants que j'ai fait cuire en tajine, à température très douce.

C'est parti !

Je commence par mariner la viande :

Je coupe le bœuf en fines tranches, je les mets dans un grand bol. J'y ajoute : une pincée de sel, du poivre moulu, une cuillère à soupe de sauce de soja foncé, une cuillère à soupe de sauce d’huîtres, une cuillère à soupe d’huile d’arachide, une cuillère à soupe de fécule de tapioca, je mélange bien l’ensemble et je laisse reposer pendant que je prépare le Pak choï.

Je détache les côtes, je le coupe en morceaux, tout se mange. Je hache les gousses d'ail,

Je passe à la cuisson :

Je fais d'abord sauter le Pak choï dans une poêle chauffée à feu fort, je mets une cuillère à soupe d'huile. Quand l’huile est chaude je mets la moitié de l’ail, je remue régulièrement.  Lorsque l'ail commence à dorer, j'ajoute le Pak choï, un peu de sel, une cuillère à soupe de sauce d'huîtres, je remue pendant deux minutes. Je réserve.

Toujours à feu fort, je mets deux cuillères à soupe d'huile dans une poêle. Lorsque l’huile est bien chaude, je mets le reste de l’ail haché. Je remue régulièrement, quand elle commence à dorer, j'ajoute le bœuf mariné. Je l'étale bien. Je le laisse griller pendant une minute, je le retourne. Je le laisse encore 30 secondes. Je le remue et j'ajoute le pack choï. Je remue brièvement et je coupe le feu.

C'est prêt ! Accompagnez-les avec un bol de riz.

Bon appétit !

Lire la suite

Dis-moi...

15 Mai 2021 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #Dossier

Dis-moi...

Dis-moi ce que tu manges, je te dirais qui tu es…

Chaque système de notre corps est en relation avec un organe des sens.

Le système digestif correspond au goût. Mais, avant tout, nous devons élargir notre compréhension du corps pour élargir en même temps le concept de nourriture.

Une vision élargie du corps

1 – L’illusion de la matière

La physique quantique a permis de découvrir que les atomes physiques sont en fait des tourbillons d’énergie : si on pouvait observer un atome, on verrait un mini vortex tornade constitué de tourbillons infiniment petits appelés quarks et photons. De loin, on pourrait imaginer une sphère floue, mais en se rapprochant la surface disparaît : l’atome n’a pas de structure physique.

Einstein nous a révélé que nous ne vivons pas dans un univers fait d’objets distincts, séparés par du vide, mais dans un tout indivisible et dynamique, ou énergie et matière sont indissociables.

 

Dis-moi...

La vision holistique de la santé qui nous intéresse ici, ne limite plus notre corps au seul corps physique dense que nous connaissons bien.

Nous pouvons décrire plusieurs niveaux :

° Le corps physique dense auquel nous nous identifions, et que nous percevons comme de la matière solide. Il est constitué d’une énergie qui vibre à basse fréquence.

° Le corps physique éthérique appartient au corps physique mais vibre plus rapidement. Cette partie du corps physique n’est visible que si on s’y exerce : elle est plus connue sous le nom « d’aura » (représenté par les auréoles sur les images sacrées). Le corps éthérique interpénètre le physique dense et le dépasse légèrement. Il se compose d’une matière plus subtile que notre corps dense, fait de courants d’énergie qu’on peut se représenter sous forme de lignes de force et de lumière.

Nous connaissons tous en réalité les limites de ce corps plus subtil : lorsque quelqu'un s'approche de nous d’un peu trop près, il est alors « chez nous », et l’on se recule instinctivement.

Ce corps physique énergétique peut être perçu comme un tissu vibratoire autour de nous. Dans notre vie quotidienne, il s'accroche un peu partout autour de nous et nous en laissons des lambeaux sur tous les objets que nous touchons. C'est la signature de notre présence dans les pièces où nous vivons au quotidien.  Ces traces s’effacent ensuite progressivement quand nous quittons les lieux.

Nous mélangeons également notre corps éthérique à celui de la personne avec laquelle nous dormons. Ces échanges d'énergie sont bien connus en Chine ils peuvent représenter un gain ou une perte selon les différences d’âge ou de santé.

À suivre...

Dis-moi...
Lire la suite

Des nouvelles du jardin!

14 Mai 2021 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #La vie du jardin

Des nouvelles du jardin!

Comme le lapin dans Alice au pays des merveilles,

j'chu en r'tard, en r'tard, en r'tard... quand aux nouvelles du jardin

Mais...

Je me rattrape, en images

J'ai attendu la pluie pour créer une parcelle fleurie (celle du fond), il n'y a plus qu'à attendre que ça pousse. Devant, cette portion labourée accueillera un bassin pour les plantes d'eau où nageront quelques poissons. Cela fera, également, un point d'eau pour les oiseaux et les insectes. En espérant que les hérons qui passent du Rhône à la plaine et retour, ne viennent pas se restaurer au jardin...

J'ai attendu la pluie pour créer une parcelle fleurie (celle du fond), il n'y a plus qu'à attendre que ça pousse. Devant, cette portion labourée accueillera un bassin pour les plantes d'eau où nageront quelques poissons. Cela fera, également, un point d'eau pour les oiseaux et les insectes. En espérant que les hérons qui passent du Rhône à la plaine et retour, ne viennent pas se restaurer au jardin...

Les Eschscholtzia se font remarquer par leur belle couleur orangée.
Les Eschscholtzia se font remarquer par leur belle couleur orangée.

Les Eschscholtzia se font remarquer par leur belle couleur orangée.

La consoude et les bleuets sont en fleur. la pluie a été très bénéfique.
La consoude et les bleuets sont en fleur. la pluie a été très bénéfique.

La consoude et les bleuets sont en fleur. la pluie a été très bénéfique.

L'avoine et le sarrasin: renaissance...
L'avoine et le sarrasin: renaissance...

L'avoine et le sarrasin: renaissance...

Naissance...
Naissance...

Naissance...

Naissance: Tagetes (oeillet d'Inde) et calendula (souci)
Naissance: Tagetes (oeillet d'Inde) et calendula (souci)

Naissance: Tagetes (oeillet d'Inde) et calendula (souci)

La sauge officinale ne va pas tarder à offrir ses belles fleurs violettes. Les abeilles vont être contentes.

La sauge officinale ne va pas tarder à offrir ses belles fleurs violettes. Les abeilles vont être contentes.

Après avoir subit une taille sévère pendant de nombreuses années, depuis que je suis au jardin, c'est la 1ère année que le frêne et le noyer font des feuilles. Et ceci, même après avoir souffert du gel qui a sévi dans la plaine.
Après avoir subit une taille sévère pendant de nombreuses années, depuis que je suis au jardin, c'est la 1ère année que le frêne et le noyer font des feuilles. Et ceci, même après avoir souffert du gel qui a sévi dans la plaine.

Après avoir subit une taille sévère pendant de nombreuses années, depuis que je suis au jardin, c'est la 1ère année que le frêne et le noyer font des feuilles. Et ceci, même après avoir souffert du gel qui a sévi dans la plaine.

Lire la suite

Mes gourmands ont testé pour vous...

14 Mai 2021 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #Cuisine

Mes gourmands ont testé pour vous...

BO BUN

La recette traditionnelle

Apprenez à faire vous même la version originale de Bo Bun. Bo Bun est un plat complet délicieux avec des légumes, des vermicelles de riz et de la viande de bœuf marinée. Le bœuf est mariné au curcuma et à la citronnelle. Essayez, vous verrez qu'il est facile à faire !

Ingrédients pour 4 personnes

Viande et marinade

  • 400 grammes de bœuf à fondue
  • 2 citronnelles
  • 3 gousses d’ail
  • 1 gros oignon
  • ½ cuillère à café de sel
  • ¼ de cuillère à café de poivre
  • 1 cuillère à café de curcuma
  • 2 cuillères à soupe de sauce de poisson (Nuoc nam)
  • 1 cuillère à soupe de sauce d’huîtres
  • 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol

Autres ingrédients

  • 200 grammes de vermicelle de riz
  • 12 nems (2 par personne)
  • 200ml de sauce nems (sauce Nuoc cham)
  • 50 grammes de cacahuètes grillées
  • Purée de piment
  • 100 grammes d’échalotes
  • 60ml) d’huile de tournesol
  • 1 carotte
  • 4 feuilles de salade
  • ¼ de concombre
  • 2 ciboulettes thaï
  • 1 grande branche de menthe
  • 1 branche de basilic thaï
  • 4 branches de coriandre
  • 1 branches de coriandre vietnamienne
  • 1 branche de coriandre longue chinoise
  • 1 bonne poignée de pousses de soja
  • Huile pour faire frire les nems
Nems aux légumes

Nems aux légumes

C’est parti !

 

  • Je commence par faire cuire les vermicelles de riz dans une marmite d’eau bouillante à feu moyen pendant 5 minutes. Je les égoutte, je les rince dans de l’eau froide, je les égoutte à nouveau, je les couvre d’un torchon et je les laisse reposer pendant 1 heure afin d’avoir une bonne texture.
  • Je prépare la viande et la marinade : Je coupe le bœuf en fines tranches. Je les mets dans 1 grand bol. Je retire le petit bout et la fin des tiges de citronnelle. Je les écrase pour libérer toute leur saveur. Je les émince finement, je les mets avec la viande. J’écrase et je hache 3 gousses d’ail, je les ajoute aussi. Je coupe 1 gros oignon en morceaux et je les mets dans le bol.
  • J’y ajoute : ½ cuillère à café de sel, ¼ de cuillère à café de poivre moulu, 1 cuillère à café de curcuma en poudre, 2 cuillères à soupe de sauce de poisson, 1 cuillère à soupe de sauce d’huîtres, 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol. Je mélange bien l’ensemble et je laisse reposer pendant que je prépare les légumes.
  • Je râpe 1 carotte, je coupe en petits morceaux les feuilles de salade, le concombre, les ciboulettes thaïes, les feuilles de menthe, le basilic thaï, les coriandres, j’ajoute les germes de soja, je mélange l’ensemble.
  • Je concasse 50 grammes de cacahuètes grillées.
  • J’émince 100 grammes d’échalotes. Je mets 60ml d’huile de tournesol dans une poêle chauffée à feu moyen. Lorsque l’huile est chaude, je mets les échalotes. Je remue de temps en temps. Quand elles commencent à prendre de la couleur, je passe à feu doux et je remue régulièrement. Quand elles sont dorées, je les égoutte (je réserve l’huile de cuisson).
  • Je fais frire les nems (je plonge des baguettes en bois dans l’huile de friture. Si je vois apparaître des bulles, cela signifie que l’huile est chaude). Je fais frire les nems pendant 5 minutes en les retournant de temps en temps. Je les sors et les laisse égoutter sur une grille.
  • Pour faire cuire le bœuf mariné, je verse l’huile de cuisson des échalotes frites dans une poêle chauffée à feu fort. Lorsqu’elle est chaude, je mets les morceaux de bœuf mariné. Je les étale bien. Je les laisse griller pendant 1 minute et je les retourne. Je laisse encore 1 minute. Je les remue brièvement et je coupe le feu.
  • Je prépare le bol de chaque convive, j’y mets :
  • 1 portion de vermicelles de riz (dans le Bo bun, ils se mangent à température ambiante),
  • J’ajoute des légumes,
  • Du bœuf sauté,
  • Des nems coupés en 2 (2 nems par personnes),
  • 1 cuillère à soupe d’échalotes frites,
  • 1 cuillère à soupe de cacahuètes grillées,
  • Chacun ajoute 1 cuillère à café de purée de piment, s’il l’aime,
  • J’arrose le bol de sauce « nuoc cham », c’est indispensable. Au moins 50 ml par bol.
  • Je dépose un peu de Nuoc cham dans une tasse près du bol pour y tremper les nems.
  • Chacun mélange son bol.

 

Bon appétit !!!

Lire la suite

Nems...

14 Mai 2021 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #Cuisine

Nems aux légumes

Nems aux légumes

Nems, comment faire?

Voici la recette

Les nems aux légumes sont aussi délicieux que ceux à la viande. On les mange enroulés dans 1 feuille de salade et 1 feuille de menthe.

Ingrédients pour 30 nems :

  • 30 galettes de riz de 18 cm de diamètre
  • 15 grammes de champignons noirs déshydratés
  • 50 grammes de vermicelles de soja
  • 2 carottes
  • 1 gros oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 3 cuillères à soupe de soja claire
  • 2 cuillères à soupe de sauce d’huître
  • ¼ de cuillère à café de sel
  • ¼ de cuillère à café de poivre moulu
  • 3 cuillères à soupe d’huile de tournesol
  • Huile pour friture

C’est parti !

  • Je commence par faire tremper les champignons et les vermicelles de soja pendant 1 heure.
  • Je coupe en morceaux l’oignon, j’épluche l’ail,
  • Je retire le pied des champignons réhydratés et lavés. Je coupe en tronçons les champignons et les vermicelles. Je coupe finement l’oignon et les gousses d’ail. Je râpe les carottes.
  • Je prépare la sauce d’assaisonnement, j’y mets : 2 cuillères à soupe de sauce de soja claire, 2 cuillères à soupe de sauce d’huître, ¼ de cuillère à café de sel, ¼ de cuillère à café de poivre. Je mélange.
  • Je passe à la cuisson de la farce, je mets 2 cuillères à soupe d’huile de tournesol dans une poêle chauffée à feu moyen. Je mets l’oignon et l’ail. Je remue de temps en temps pendant 3 minutes. J’ajoute les champignons et je remue brièvement. J’ajoute la sauce, je remue, j’ajoute les carottes râpées, les vermicelles de soja, je remue de temps en temps pendant 2 minutes. Je coupe le feu et je réserve.
  • Pour confectionner les nems, je mets de l’eau chaude dans 1 grand récipient. J’étale 1 torchon propre et sec sur le plan de travail.
  • Je fais tremper rapidement, en tournant 1 galette dans l’eau et je la dépose sur le torchon.
  • Je mets 1 cuillère à soupe de farce à 3cm de bas de la galette. Je rabats les 2 côtés de la galette vers le centre. Les 2 côtés doivent être droits et parallèles. J’enroule en serrant bien.
  • Si du jus apparaît dans la farce pendant la confection des nems, il faut l’égoutter. Cela risquerait de faire déchirer les nems à la cuisson.
  • Pour rendre les nems bien croustillants, je les fais frire 2 fois. Pour la 1ère cuisson, je les plonge dans 1 huile à 160°C. pendant 5 minutes. Je les retire et je les laisse refroidir. À ce stade, je peux les congeler.
  • Pour la 2ème cuisson, je les fais frire dans 1 huile à 180°C. pendant 4 à 5 minutes. Je les retire lorsqu’ils sont bien dorés.
  • Il faut les manger lorsqu’ils sont bien croustillants.
  • Bon appétit !

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 > >>