Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Simpl'etsens.over-blog.com

Bouger, c'est bon pour la santé, mais... (2)

11 Juillet 2020 , Rédigé par Simpl'etsens Publié dans #Il faut savoir

La production de dopamine augmente dans le tronc cérébral. Ce neurotransmetteur joue un rôle essentiel dans le système de récompense, ce qui explique pourquoi bouger donne envie de... bouger davantage ! Il n'y a qu'à regarder le sentiment d'extase de la sportive. À ce stade, elle pourrait courir pendant des heures.

La production de dopamine augmente dans le tronc cérébral. Ce neurotransmetteur joue un rôle essentiel dans le système de récompense, ce qui explique pourquoi bouger donne envie de... bouger davantage ! Il n'y a qu'à regarder le sentiment d'extase de la sportive. À ce stade, elle pourrait courir pendant des heures.

Bouger, c’est bon pour la santé, mais pas seulement pour celle du corps !

 

Notre cerveau en profite grandement.

 

Au point que l’activité physique a des effets protecteurs, voire thérapeutiques.

 

Déconnexion

Faire du sport permet de déconnecter, met de bonne humeur.

L’activité de l’avant de votre cerveau, le cortex préfrontal, baisse.

Les pensées compliquées, les rancœurs ou les soucis passent à l’arrière-plan.

Toutes vos ressources nerveuses sont utilisées pour le fonctionnement de régions situées plus à l’arrière du cerveau, nécessaires à la perception des différentes parties du corps, à la planification et à l’exécution des mouvements.

 

Sentiment de bien-être

La production de dopamine augmente dans le tronc cérébral. Ce neurotransmetteur joue un rôle essentiel dans le système de récompense, ce qui explique pourquoi bouger donne envie de... bouger davantage !

 

Autre bénéfice :

Davantage de tryptophane (acide aminé essentiel) est libéré dans le cerveau, et ce composé sert à la fabrication de sérotonine, laquelle joue un rôle important dans les structures cérébrales qui traitent nos émotions.

De nombreux antidépresseurs agissent en augmentant la quantité de sérotonine disponible dans les synapses de notre cerveau.

 

Réduction du stress

Le niveau de cortisol associé au stress chute.

Des quantités trop importantes de cette hormone dans le sang détérioreraient nos capacités à poursuivre des buts ainsi que le rappel des souvenirs.

À long terme, elles détruisent aussi des neurones dans les zones clés de la mémoire.

 

Donc...

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article