Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Simpl'etsens.over-blog.com

Les plantes du système ostéarticulaire

15 Février 2020 , Rédigé par Aimji Publié dans #Rencontres

Les plantes du système ostéarticulaire

Hier soir,

Vous étiez 47 et je vous remercie une nouvelle fois de votre présence, j'ai été ravie de partager ce moment avec vous.

L'écoute a été attentive et les questions nombreuses. Ce qui a permis un échange très intéressant.

Comme promis, vous trouverez au cours des prochains jours, un compte-rendu succinct de cette rencontre.

 

Cassis, Reine des prés, Frêne.
Cassis, Reine des prés, Frêne.
Cassis, Reine des prés, Frêne.

Cassis, Reine des prés, Frêne.

Le sujet de la rencontre, était basé sur les plantes du système ostéo-articulaire.

Comme je vous l'ai dit, je n'ai abordé que les articulations: ce qui les entoure, les protège et les accroche à l'os.

J'ai fait le choix de laisser de côté la structure de l'os et l'ostéoporose car ces sujets nécessitent d'aller dans le détail et le temps dont nous disposons, le vendredi soir, est trop court.

Il en sera question, lorsque je présenterais les plantes de la santé au féminin.

Les plantes du système ostéarticulaire

Mais tout d'abord,

Un bref rappel anatomique:

De tous les mammifères, nous sommes le seul qui se "tienne réellement debout".

la conquête de la verticalité nous a permis de diriger notre regard vers le haut, mais ce privilège est une adaptation qui tient du prodige, car il s'agit de faire tenir en équilibre les unes sur les autres, une soixantaine d'articulations sur une moyenne verticale de 1,70m en appui sur quelques cm2 seulement.

Les plantes du système ostéarticulaire

C'est surtout...

grâce à la colonne vertébrale et à sa forme en double S, que nous pouvons nous tenir droits et nous pencher. La juxtaposition des vertèbres et des disques intervertébraux permet la souplesse et la flexibilité.

Les plantes du système ostéarticulaire

Notre corps...

est construit autour d'une charpente, une structure solide, le squelette. Articulé de façon à autoriser tous les mouvements, le squelette est lui-même structuré autour du "tronc" qui est la colonne vertébrale d'où partent toutes les branches de notre corps.

Les plantes du système ostéarticulaire

Ce sont les articulations...

qui permettent le déplacement et les mouvements, mais c'est le système musculaire, lui-même contrôlé par le système nerveux, qui  mobilise ces articulations. Chaque ensemble, muscle, squelette et articulation, forment un système de levier qui est adapté à l'exécution d'un mouvement ample ou bien à maintenir une posture.

Parmi les surfaces articulaires, il existe des formes osseuses qui limitent le mouvement d'une articulation et la "cale". Comme le coude calé en arrière par l'olécrane ou le genou calé en avant par la rotule.Parmi les surfaces articulaires, il existe des formes osseuses qui limitent le mouvement d'une articulation et la "cale". Comme le coude calé en arrière par l'olécrane ou le genou calé en avant par la rotule.

Parmi les surfaces articulaires, il existe des formes osseuses qui limitent le mouvement d'une articulation et la "cale". Comme le coude calé en arrière par l'olécrane ou le genou calé en avant par la rotule.

 L'emboitement des surfaces est plus ou moins complet, c'est ce qu'on appelle la congruence et la perte de contact, la luxation.

 L'emboitement des surfaces est plus ou moins complet, c'est ce qu'on appelle la congruence et la perte de contact, la luxation.

Pour améliorer les contacts...  Il existe des formations fibro-cartilagineuses. Les plus connues sont dans les genoux comme les ménisques et dans la colonne vertébrale comme les disques intervertébraux, mais il y en dans d'autres articulations.Pour améliorer les contacts...  Il existe des formations fibro-cartilagineuses. Les plus connues sont dans les genoux comme les ménisques et dans la colonne vertébrale comme les disques intervertébraux, mais il y en dans d'autres articulations.

Pour améliorer les contacts... Il existe des formations fibro-cartilagineuses. Les plus connues sont dans les genoux comme les ménisques et dans la colonne vertébrale comme les disques intervertébraux, mais il y en dans d'autres articulations.

Les plantes du système ostéarticulaire

Le cartilage est d'une composition proche de celle de l'os, mais plus hydraté, plus lisse et plus élastique. Les deux grosses différences, c'est qu'il ne contient pas de calcium et n'est pas vascularisé. Il est nourri par la synovie et par l'os qu'il recouvre, par diffusion. Il recouvre les épiphyses (les extrémités des os). Il permet le contact, le glissement des surfaces et absorbe les chocs.

Les plantes du système ostéarticulaire

Les ligaments, sont constitués de tissus fibreux légèrement flexibles, ils relient les os entre eux et constituent la capsule articulaire. Ils transforment l'articulation en une chambre étanche qui est renforcée là ou les mouvements doivent être empêchés et présente des zones lâches dans le sens des mouvements permis. Ils maintiennent donc la congruence. Il existe à l'intérieur du ligament une innervation et une vascularisation. Ces renforts en faisceaux sont très riches en récepteurs nerveux sensitifs qui perçoivent la vitesse, le mouvement, la position de l'articulation et d'éventuels étirements ou douleurs.

La synoviale est une membrane qui tapisse l'intérieur de la capsule comme la doublure d'un manteau. Elle a un double rôle: 1) lubrifier la surface des cartilages épiphysaires et les séparer comme un film entre deux surfaces de verre. 2) nourrir le cartilage.

Les muscles sont constitués de fibres musculaires au milieu desquelles a lieu la contraction qui se transmet au muscle entier. 

Les tendons sont constitués de tissus fibreux non flexibles. Ils font suite aux tissus fibreux qui entourent les structures musculaires. Ils relient le muscle à l'os, permettant de transmettre la contraction musculaire qui crée le mouvement. Le tendon est entouré d'une gaine qui contient une substance lubrifiante.

À suivre...

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article