Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Simpl'etsens.over-blog.com

Les plantes du système ostéarticulaire (3)

17 Février 2020 , Rédigé par Aimji Publié dans #Rencontres

Les plantes du système ostéarticulaire (3)
Les plantes du système ostéarticulaire (3)

Il est souhaitable d'accompagner cette phase aigüe,

par des massages aux huiles essentielles. Ils sont particulièrement appréciés pour soulager la douleur. Lorsque que l'on a mal, on a tout de suite le réflexe de porter la main sur la région douloureuse.

Comme mélange, voici ce que je prépare (mélange de 6 huiles essentielles):

- Thym à bornéol: antalgique puissante.

- Eucalyptus citronné: anti-inflammatoire, antalgique, calmante apaisante.

- Épinette noire: antispasmodique, anti-inflammatoire,antalgique, tonique endocrinienne.

- Romarin à camphre: décontractant musculaire, myorelaxant.

- Gaulthérie couchée: antispasmodique, antalgique, anti-inflammatoire. ou, selon le patient, à la place de la Gaulthérie (1g de gaulthérie équivaut à 1,4g d'aspirine) Katrafay :  anti-inflammatoire, antalgique, décongestionnant circulatoire et tissulaire.

- Poivre noir: antalgique, anti-inflammatoire, décongestionnant.

Diluées dans un macérat huileux de:

- 50% de macérat de feuilles et baies de Laurier noble et 50% macérat de racine de Consoude.

Il est possible de faire cette préparation sous forme de baume.

Les douleurs peuvent aussi être soulagées par des cataplasmes, épais et répétés, à base d'argile (avec huiles essentielles ou non), par des bains à base de baies de genièvre, d'aiguilles de pin ou de branches de romarin.

Les douleurs peuvent aussi être soulagées par des cataplasmes, épais et répétés, à base d'argile (avec huiles essentielles ou non), par des bains à base de baies de genièvre, d'aiguilles de pin ou de branches de romarin.

Au bout de ces 3 semaines,

On passera à la phase d'entretien avec:

- Des plantes drainantes (diurétiques) comme la prêle, l'ortie, la vergerette du Canada, etc.

- Des plantes anti-inflammatoires, les mêmes que celles de la phase aigüe mais à doses plus faible,

- Des plantes reminéralisantes comme la prêle, l'ortie, l'exsudat de bambou, etc.

- Des plantes à visée circulatoire comme le noisetier, le cyprès de Provence, l'hamamélis, etc.

À suivre...

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article