Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Simpl'etsens.over-blog.com

Dispensez-vous de mutuelle...

10 Septembre 2019 , Rédigé par Aimji Publié dans #Et si c'était vrai?

Dispensez-vous de mutuelle...

Dispensez-vous de mutuelle...

Un article paru en décembre 2018 dans "Mieux vivre votre argent" N°439.

Une autre pépite découverte dans la salle d'attente de "mon" dentiste.

"Avis aux retraités, fonctionnaires, travailleurs indépendants, chômeurs: sans renoncer aux soins, vous réaliserez de belles économies en étant votre propre assureur. 

Voici pourquoi et comment vous y prendre.

Une enquête de Frédéric Giquel.

Dispensez-vous de mutuelle...

Les chiffres sont têtus.

Sauf de manière ponctuelle, la complémentaire santé, dite mutuelle par abus de langage, est un mauvais plan financier: vous allez payer beaucoup plus en cotisations que vous ne percevrez de remboursements.

Cet état de fait est le lot de tous ceux qui doivent financer à 100% cette assurance.

Au 1er chef, les retraités, mais aussi les fonctionnaires, les chômeurs et les travailleurs indépendants, même si ces derniers peuvent déduire leurs écot du revenu imposable.

Un point sur les tarifs, d'abord.

Selon la Drees (Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques), (chiffres 2016), toutes couvertures confondues, un ménage d'actifs paie en moyenne 811€ par an et un ménage retraité, 1334€. Méfions-nous des moyennes.

Car une couverture "milieu de gamme", devis à l'appui, il en coûte plutôt 600€ par an pour un célibataire de 30 ans et 2000€ pour un couple de 45 ans avec 2 enfants.

 

Dispensez-vous de mutuelle...

D'après une étude du comparateur MeilleurAssurance:

Pour un contrat aux garanties renforcées, un couple de séniors (60 ans) laissera 2525€ par an. "Avec une pension moyenne de de l'ordre de 1380€ brut par mois, les retraités peuvent s'asseoir sur 2 mois de revenus pour s'assurer correctement," note Christophe Triquet, Président du comparateur.

On comprend mieux pourquoi, toujours selon la Drees, la complémentaire santé pèse 5,6% du revenus disponible des retraités, jusqu'à 10,8% pour les plus modestes.

Problème:

Ces tarifs augmenteront encore dans les années à venir. En cause, notamment la mise en place progressive du zéro reste à charge sur les lunettes, les prothèses dentaires et auditives pour des paniers de soins d'entrée de gamme.

Aux dires du comparateur Santiane, qui a travaillé sur un échantillon de 100 000 assurés, d'ici à 2021, "un couple de séniors verra le tarif de sa mutuelle augmenter de près de 200€ par an".

À suivre...

 

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article